A la recherche d'indices paranormaux au Cimetière de Montmartre - Seconde partie.

Copyright 2007 photos Zarahemla Exploration Society/ERG

Suite de la visite du Département P au cimetière de Montmartre le 25 Mars 2007.

Autre arbre aux allures fantastiques...les arbres possèdent tout un langage symbolique que les Anciens savaient décrypter.

Comme dans la pierre de Soleil de Nauvoo, le Soleil représente ici la lumière de l'Evangile éternel, et la croix le salut par Jésus-Christ pour la religion catholique. Ce travail d'orfévrerie date du début du XXe siècle.

Le sablier ailé est un thème très fréquent dans l'art funéraire du XIXe siècle. Il représente la maxime "tempus fugit", le temps fuit. Il est aussi symbole de la vanité humaine et de l'égalité des humains devant la mort. Les premières représentations de ce symbole sont apparus à la fin du XVIIIe siècle en Occident.

Très belle peinture présente dans la chapelle d'Ernest Renan, représentant la victoire sur la mort et la résurrection. Ici le Christ et Marie assiste le mort dans sa levée, c'est une scène de la première résurrection prévue par les Ecritures. Le Christ brise les chaînes de l'oubli et de la souffrance.

Reproduction du symbole de la trinité, déjà présent sur des monuments du médiévaux. Cette chapelle est en style néo-gothique.

Vue d'ensemble de la chapelle néo-gothique qui arbore une rosace caractéristique.

La tombe de Greuze, le cimetière du Nord abrite de nombreuses sépultures d'artistes, d'écrivains, d'hommes politiques, de scientifiques.

Détail du monument d'Alexandre Dumas Fils, un autre exemple des monuments d'hommes célèbres du cimetière de Montmartre.

Monument en forme d'autel  à corne caractéristique, tel que décrit dans la Bible hébraïque sur lequel les Prêtres offraient des offrandes au Seugneur. Ce monument est orné d'une superbe croix en bas relief.

Si notre équipe n'a pas décelée d'activité surnaturelle en ces lieux, elle y a rencontré en revanche une symbolique très riche et variée, caractéristique du XIX e siècle et des exemple de l'art de l'époque.

Une pyramide surmontant un monument, l'influence de l'Egypte et de son art est présente dans les cimetières parisiens.

Avant de quitter les lieux, nous avons prié quelques secondes pour le repos des morts en ces lieux, n'oublions pas qu'un cimetière c'est aussi une "Beth ha Olam", une maison d'éternité, et que nous devons être très respectueux des ancêtres quels qu'ils soient. Zelph le Lamanite nous a rappelé qu'en Afrique, le respect des Ancêtres est l'une des bases de la culture. Nous devons pas oublier ces choses également.

Une de nos amies qui n'était pas présente, Salomey, nous fait part de ses impressions, elle pense que ce lieu pourrait abriter une manifestation paranormale, voici ce qu'elle nous expose (extrait du superforum du Kolob Order)

Peut-etre effectivement du à l'absence de soleil!!!
non, je ne crois pas, et moi qui suis d'habitude trés "à l'aise" si l'on peut dire dans un cimetière, là, cela ne me donne pas envie d'y aller!
je ressens une oppression, un "mal être" quelque chose de pas "bon", qui y régne!
ce cimetière, indépendemment des morts qui y sont, n'a t'il pas été le lieu d'obscures choses avant d'etre un cimetière, ou le théatre de réunions diaboliques!!!! je me "sens" vraiment "mal" en regardant tes photos!
et pourtant je te le dis, j'ai visité le Pére Lachaise ou bien des tombes sont délabrées, et pourraient effrayer mais je n'ai rien ressenti de tel!

Je pense que ce cimetière n'est pas "sain"..... que quelque chose y régne! de pas trés bon!
enfin cela c'est mon ressenti! c'est assez dur à expliquer, mais c'est tout de suite ce que j'ai ressenti en voyant les photos!



26/03/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 237 autres membres