Battlestar GALACTICA analyse d'une série

BATTLE STAR

 

GALACTICA

 

 Il y a ceux qui croient que la vie ici  a commencé ailleurs

 

Peut être y a-t-il des frères humains qui, aujourd'hui encore,

Combattent pour survivre, quelque part, au-delà des cieux

 

 

 

Au Septième Millénaire de l'histoire, le Battlestar Galactica erre dans le vaste désert de l'espace. L'Alliance des Cylons, à la tête d'une armée de robots, a détruit les 12 colonies des humains et leurs défenses ont été annihilées. Seule la flotte du Battlestar subsiste.

 

La série conçue par Glen A. Larson en 1977 est devenue une référence, aux côtés de Star War lancé la même année, du Space Opera. La série a été abandonnée dès la première saison pour raisons budgétaires, chaque épisode coûtait environ 1 million de dollars. Un débat existe sur l'influence des idées de Glen A. Larson sur la réalisation du film Star War…

 

 

Mais cette série contient un message philosophique, inspiré directement des Ecritures Mormones, notamment du Livre d'Abraham traduit par inspiration de papyrus égyptiens, par le prophète Joseph Smith (1805 – 1844). Un commandeur du nom d'Adama (Adam) commande une flotte spatiale composé par les survivants du système de Kobol, et recherchent la planète Terre où vivent des frères humains.

 

Kobol n'est que l'anagramme de Kolob, l'étoile du système planétaire décrite dans le livre d'Abraham. La quête de la flotte spatiale est tout simplement la Terre. Nous retrouvons également dans la série, des éléments qui influenceront probablement des sit com plus récentes comme Stargate SG1, notamment dans l'idée que les dieux des anciennes civilisations étaient des extra-terrestres.

 

 

Dans Galactica, le casque des pilotes de Viper, est semblable à la coiffe royale des Pharaons, allusion directe à cette civilisation qui a toujours fascinée les hommes, et au Livre d'Abraham qui fait référence à l'Egypte, lui même issu des visions obtenues à partir d'un étrange papyrus : l'hypocephalus.

 

Les explorateurs de la flotte spatiale sont à la recherche de cette 13e tribu que sont les terriens, sorte de quête du Graal qui permettra aux humains de Kobol et aux terriens, de retrouver pour les uns leurs enfants et pour les autres leurs ancêtres stellaires. Cette présentation fait des terriens des extra-terrestres qui s'ignorent. Chaque humain ayant un ancêtre ayant vécu sur Kobol.

 

 

 

 

 

Le générique de la série, à partir de l'épisode deux, nous expose cela :

 

 

Par la grâce du seigneur des kobols, le Galactica continue de conduire les survivants en direction de ces lumières qu'un jour il nous a été donné de voir et qui ont disparu tout à coup sans autre explication. Certains pensent que ces lumières, peut-être celles des vaisseaux intergalactiques, viennent de la Terre. Ce qui nous donnerait alors l'espoir, le grand espoir, qu'ils ont atteint un degré de technologie très avancé. Jusqu'à présent hélas, rien dans notre long voyage ne nous laisse croire que nous puissions cesser nos investigations et que nous ayons trouvé ce que nous cherchons ».

 

C'est ici le fil conducteur de cette série passionnante.

 

Le concepteur de cette série Glen A. Larson est membre de l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Il est donc Mormon, et la série qu'il créa puise ses racines dans le Livre d'Abraham et le Livre de Mormon. Ce qui est fort intéressant. Des Ecritures modernes ont permis de créer, un concept original, et qui pose des questions sur l'origine de l'Humanité.

 

Nous pouvons dresser le parallèle suivant entre la série Galactica et les Ecritures modernes :

 

 

Le vaisseau Battlestar Galactica                               Arche de Noé

 

Les 12 colonies et la 13e Perdue          12 tribus d'Israël et les 10 tribus perdues

 

Les Cylons poursuivant les coloniaux    Les Egyptiens poursuivant les Hébreux

 

Conseil des 12 pour les colonies         Conseil des 12 Apôtres pour LDS Church

 

Planète d'origine KOBOL        Planète d'origine de Dieu KOLOB

 

Iblis l'un des chefs Cylons                  Iblis nom en Islam de Satan

 

Seraphs pilotes des vaisseaux de lumière     Seraphims anges dans la Bible

 

Adama le Commandeur de la flotte        Adam le premier homme

 

Appolo fait échapper des prisonniers        Moïse donne la liberté aux Hébreux

d'une mine, pour leur offrir la liberté

 

Adama possède un médaillon particulier

avec des secrets sur l'origine des humains    Talisman de Jupiter de Joseph Smith

 

 

Les correspondances pourraient êtres nombreuses, et leur liste serait fastidieuse. Battlestar Galactica est-elle une série de propagande pour l'Eglise Mormone ? Pas du tout, son auteur c'est simplement inspiré des livres canoniques de cette Eglise, mais aussi de la Bible, et de la mythologie grecque notamment,  pour en écrire cette histoire. Et il faut reconnaître que le résultat est génial, puisque 29 ans après, Galactica reste un classique, et reste prisé des amateurs de tout âge de science fiction. 

 

On peut déceler dans la série Stargate une influence de Galactica, dans son hypothèse des dieux de l'Egypte qui étaient des Extra-terrestres, et des dieux des autres mythologies qui étaient aussi des êtres célestes… Sur ce plan aussi, elle doit quelque chose au Livre d'Abraham.  D'ailleurs sa porte des étoiles, en forme d'anneau, n'est pas sans rappeler la forme du papyrus hypocephalus encore appelé fac-similé n°2. Vous pouvez vous même comparer la similitude, et les fameux chevrons ressemblent à s'y méprendre aux signes mystérieux ,des hiéroglyphes disposés tout autour de l'anneau du Papyrus. Et si ce papyrus était une carte stellaire, une porte des étoiles ? La science fiction en retour pose des questions à la théologie et à la science.

 

 

 

Porte des étoiles, remarquez les chevrons et comparez avec le papyrus

 

 

 

Dans l'anneau du papyrus des hiéroglyphes, la disposition de l'ensembles semble avoir inspiré la création de cette porte des étoiles, et il est vrai que ce document est une véritable porte des étoiles, décrivant par inspiration un système stellaire différent du notre. Bien sur la traduction littérale est différente, mais rejoint quand même par bien des égards un autre univers.

 

ADAMA

 

 

 

 

                                               

 

 

 

 

 

 

 



14/03/2006
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 237 autres membres