Chrétien de Troyes - Le Chevalier de la Charrette (Lancelot) 1178-1181 (inachevé) 004

2984 Et donner au lieu de promettre seulement; 2985 Si vous aviez besoin de prendre ce que nous vous offrons, 2986 Nous ne devrions plus attendre 2987 Que vous nous en fassiez la demande formelle. 2988 Sire, ne vous inquiétez pas 2989 De la mort de votre cheval, 2990 Car ici il ne manque pas de chevaux bien forts; 2991 Je désire tant que vous fassiez vôtre ce qui est à nous: 2992 Vous en prendrez le meilleur de chez nous 2993 À la place du vôtre, car vous en avez vraiment besoin. 2994 Et il répond: Bien volontiers. 2995 Alors on fait préparer les lits, 2996 Et ils se couchent. Dès qu'il fait jour, 2997 Au petit matin, ils se lèvent et préparent leur départ. 2998 Les voilà prêts à partir, ils se retournent. 2999 Au moment de partir, il ne commet nulle infraction à l'étiquette: 3000 Il prend solennellement congé de la dame 3001 Et du seigneur, ainsi que de tous les autres. 3002 Mais je vais vous raconter une chose 3003 Parce que je ne néglige aucun détail; 3004 C'est que le Chevalier ne voulut pas 3005 Monter sur le cheval qu'on lui avait prêté 3006 Devant la porte; 3007 Il y fit monter--je tiens à vous le conter-- 3008 Un des deux chevaliers 3009 Qui étaient venus avec lui. 3010 Et il monte sur le cheval de celui-là, 3011 Car cela lui plaisait et c'était là ce qu'il voulait. 3012 Lorsque chacun eut pris place sur son cheval, 3013 Ils se mirent en route tous les trois 3014 Avec l'autorisation et la permission 3015 De leur hôte, qui les avait servis 3016 Et honorés autant qu'il le pouvait. 3017 Ils suivent le droit chemin 3018 Jusqu'au déclin du jour 3019 Et ils arrivent devant le Pont de l'Épée 3020 Après l'heure de none, vers la vêprée. 3021 Aux abords du redoutable pont, 3022 Ils sont descendus de cheval, 3023 Et contemplent l'eau traîtresse, 3024 Noire, bruyante, rapide et impétueuse, 3025 D'apparence si laide et si sinistre 3026 Qu'on aurait dit la rivière du diable, 3027 Et si périlleuse et si profonde 3028 Que toute créature en ce monde, 3029 Si elle y était tombée, 3030 Aurait été perdue comme dans l'océan. 3031 Et le pont jeté à travers le torrent 3032 Était différent de tous les autres; 3033 Jamais il n'y en a eu de tel 3034 Et jamais, si vous me le demandez, 3035 Car il n'y aura pont avec un si effrayant tablier: 3036 Fait d'une épée fourbie et éclatante de blancheur, 3037 Le pont surplombait l'eau glaciale; 3038 La lame était bien trempée et solide 3039 Et avait deux lances de long. 3040 À chacune des deux extrêmités 3041 Elle était attachée à un billot de bois. 3042 Ne craignez pas que le Chevalier tombe à l'eau 3043 Parce que l'épée va ployer et se rompre, 3044 Car elle était si bien forgée 3045 Qu'elle pouvait porter un lourd fardeau. 3046 Mais ce qui achève de consterner 3047 Les deux compagnons du Chevalier, 3048 C'est qu'ils croyaient voir 3049 Deux lions ou bien deux léopards 3050 Enchaînés à un bloc de pierre 3051 De l'autre côté du pont. 3052 L'eau torrentueuse, l'épée servant de pont, 3053 Les deux lions les effrayent tellement 3054 Qu'ils tremblent tous deux de peur 3055 Et disent: Messire, écoutez 3056 Nos conseils au sujet de ce que vous voyez, 3057 Car vous en avez bien besoin. 3058 Ce pont est mal construit et ajusté 3059 Et fort mal charpenté. 3060 Si vous ne vous repentez pas à temps, 3061 C'est trop tard que vous allez vous repentir. 3062 Il convient de faire certaines choses 3063 En prévoyant les conséquences. 3064 Même si vous parveniez à gagner l'autre côté-- 3065 Ce qui paraît aussi impossible 3066 Que de maîtriser les vents 3067 Et leur défendre de souffler, 3068 Que d'empêcher les oiseaux de chanter 3069 Au point qu'ils y renoncent, 3070 Que de rentrer dans le ventre maternel 3071 Pour renaître plus tard, 3072 Ou bien vider la mer de son eau, 3073 Autant d'impossibilités-- 3074 Pensez-vous, imaginez-vous 3075 Que ces deux lions sauvages, 3076 Enchaînés de l'autre côté 3077 Ne vous déchireront pas à belles dents, 3078 Ne suceront pas votre sang, ne dévoreront pas 3079 Votre chair et ne rongeront pas vos os? 3080 Rien que de les regarder 3081 Fait appel à toute notre hardiesse. 3082 Si vous ne songez pas à votre sécurité, 3083 Ils vous tueront, n'en doutez pas; 3084 Ils auront tôt fait de vous rompre et arracher 3085 Les membres du corps, 3086 Car ils ne vont pas vous faire grâce. 3087 C'est à vous d'avoir pitié de vous-même, 3088 Restez donc avec nous! 3089 Vous seriez coupable envers vous-même 3090 De vous exposer volontairement 3091 À une mort certaine. 3092 Et le Chevalier de leur répondre en souriant: 3093 Seigneurs, je vous remercie 3094 D'être si préoccupés à mon sujet, 3095 Votre amitié et votre loyauté vous inspirent. 3096 Je sais bien que d'aucune façon 3097 Vous ne désirez que malheur m'arrive; 3098 Mais j'ai telle foi et telle croyance 3099 En Dieu qu'Il me protégera n'importe où. 3100 Je ne crains ni ce pont ni ce torrent 3101 Davantage que la terre ferme des deux rives; 3102 Je vais donc risquer l'aventure 3103 Et m'engager sur le pont. 3104 Je préfère la mort à battre en retraite. 3105 Ses deux compagnons ne savent plus que dire, 3106 Mais ils soupirent et versent des larmes 3107 Abondantes, l'un et l'autre. 3108 Lui s'apprête à traverser 3109 Le gouffre au mieux qu'il sait. 3110 Il agit alors de manière bien étrange, 3111 Car il désarme ses mains et ses pieds. 3112 Il ne parviendra pas en face 3113 En très bon état, 3114 Il est arrivé à se maintenir, 3115 Les mains et les pieds nus, 3116 Sur l'épée plus affilée qu'une faux. 3117 Il n'avait laissé sur ses pieds 3118 Ni souliers, ni chausses, ni avant-pied; 3119 Il ne s'effrayait pas trop 3120 De se blesser aux mains et aux pieds; 3121 Il eût préféré se mutiler 3122 Que tomber du pont et être immergé 3123 Dans une eau dont il ne serait jamais sorti. 3124 À grande douleur, comme il l'avait projeté, 3125 Et à grande détresse, il avance; 3126 Il se blesse aux mains, aux genoux et aux pieds, 3127 Mais Amour qui le conduit et mène 3128 Calme ses souffrances-- 3129 D'ailleurs souffrir lui est doux. 3130 Rampant sur ses mains, pieds et genoux, 3131 Il parvient à joindre l'autre côté. 3132 Mais il se souvient 3133 Des deux lions qu'il croyait 3134 Avoir vus quand il se trouvait en face. 3135 Il regarde de nouveau 3136 Et n'aperçoit pas même un lézard, 3137 Nulle créature capable de lui faire du mal. 3138 Plaçant sa main devant son visage, 3139 Il scrute son anneau et se rend compte, 3140 Quand il ne voit aucun des deux lions 3141 Qu'il pensait avoir aperçus, 3142 Qu'il avait été victime d'un enchantement, 3143 Car devant lui ne se trouvait rien de vivant. 3144 Ses deux compagnons sur l'autre rive 3145 Naturellement se réjouissent 3146 De le voir de l'autre côté, 3147 Mais ils ne savent pas combien il s'est blessé. 3148 Le Chevalier pense avoir beaucoup gagné 3149 Quand ses blessures ne sont pas plus graves. 3150 Il étanche le sang qui coule de ses plaies 3151 À l'aide de sa chemise. 3152 Devant lui il voit s'élever une tour 3153 Si formidable que de ses yeux 3154 Il n'en avait jamais vu de pareille: 3155 Elle n'aurait pu être plus imposante. 3156 Appuyé à une fenêtre 3157 S'était le roi Bademagu, 3158 Un monarque épris 3159 D'honneur et de vertu; 3160 Surtout il entendait agir 3161 Loyalement en toute circonstance. 3162 Et son fils, qui s'efforçait partout et toujours 3163 De se conduire à l'opposé de son père, 3164 (Car d'être déloyal lui plaisait, 3165 Et jamais il ne se lassait 3166 De commettre vilenie, 3167 Trahison ou félonie), 3168 S'était accoudé près de lui. 3169 Père et fils avaient vu au-dessous d'eux 3170 Le Chevalier cheminer le long du pont 3171 À grand-peine et à grande douleur. 3172 De déplaisir et de colère 3173 Méléagant est devenu tout pâle. 3174 Il est certain maintenant 3175 Qu'on va lui disputer la reine, 3176 Mais il était si vaillant chevalier qu'il ne craignait 3177 Nul homme, fût-il fort et hardi à l'excès. 3178 Personne ne l'aurait surpassé en chevalerie, 3179 S'il n'avait été si déloyal et si félon; 3180 Mais il avait un coeur de pierre, 3181 Vide de douceur et de pitié. 3182 Ce qui plaît au roi et le rend heureux 3183 Exaspère son fils. 3184 Le roi sait fort bien 3185 Que celui qui a passé le pont 3186 Est supérieur à tous les autres, 3187 Et que nul n'aurait osé le traverser 3188 En qui dort et repose 3189 Lâcheté, celle qui déshonore les siens 3190 Plus que Prouesse n'honore les vaillants. 3191 Prouesse a donc moins de pouvoir 3192 Que Lâcheté et Paresse, 3193 Tant il est vrai 3194 Qu'il est plus aisé de faire le mal que le bien. 3195 De Lâcheté et de Prouesse je vous parlerais 3196 Bien plus, si je ne craignais de m'attarder; 3197 Mais j'ai autre chose à considérer, 3198 Car je veux retourner à mon récit. 3199 Vous allez entendre 3200 Comment le roi sermonne son fils: 3201 Fils, fait-il, c'est par hasard 3202 Que nous sommes venus, toi et moi, 3203 Nous accouder à cette fenêtre. 3204 Nous en avons été si bien récompensés 3205 Que nous avons assisté pleinement 3206 Au plus grand exploit 3207 Qui fût jamais accompli même en pensée. 3208 Or dis-moi si tu n'admires pas 3209 L'auteur d'un tel exploit? 3210 Fais ta paix avec lui 3211 Et rends-lui la reine! 3212 Tu ne gagneras rien à te battre contre lui, 3213 Tu pourrais même y perdre grandement. 3214 Fais-toi donc tenir pour un homme sensé 3215 Et courtois. Envoie-lui 3216 La reine avant qu'il ne te voie. 3217 Honore-le de telle façon en ta terre 3218 Que ce qu'il est venu quérir 3219 Tu lui donnes avant qu'il ne le demande. 3220 Tu sais bien 3221 Qu'il est en quête de la reine Guenièvre. 3222 Ne te fais pas tenir pour sot, 3223 Fou, ou arrogant. 3224 Du moment qu'il se trouve seul en ta terre, 3225 Tu dois lui tenir compagnie. 3226 Un prud'homme doit se montrer accueillant 3227 Envers tout autre sage prud'homme, l'honorer, 3228 Le traiter courtoisement, et non lui battre froid. 3229 Celui qui honore les autres s'honore lui-même: 3230 Sache que l'honneur rejaillira sur toi, 3231 Si tu rends service et honneur 3232 À celui qui est sans conteste 3233 Le meilleur chevalier du monde. 3234 Méléagant répond: Que Dieu me confonde 3235 S'il n'en existe pas d'aussi bon ou de meilleur! 3236 Son père eut tort de l'oublier, 3237 Car il ne se juge pas inférieur à Lancelot. 3238 Il enchaîne: Pieds joints et mains jointes, 3239 Peut-être voulez-vous que je devienne 3240 Son vassal et tienne ma terre de lui? 3241 Que Dieu me soit en aide, je préférerais devenir 3242 Son homme que de lui rendre 3243 La reine! Que Dieu m'en garde, 3244 De la lui rendre à si peu de frais! 3245 Certes, je n'entends pas la rendre, 3246 Mais la disputer et la défendre 3247 Contre tous ceux assez fous 3248 Pour oser venir la quérir. 3249 Alors le roi revient à son idée: 3250 Fils, tu te conduirais en homme courtois 3251 Si tu renonçais à cette folie. 3252 Je te conseille et te prie de te calmer. 3253 Tu sais bien que ce Chevalier 3254 Se couvrira de gloire s'il conquiert la reine 3255 En luttant contre toi. 3256 Il préfère l'obtenir 3257 Comme prix d'un combat plutôt qu'en cadeau, 3258 Car ce serait pour lui un titre de gloire. 3259 Il me paraît certain qu'il n'est pas parti en quête 3260 Pour la recevoir paisiblement, 3261 Il entend l'obtenir à la suite d'un combat. 3262 Tu serais bien inspiré 3263 Si tu le privais d'un tel combat; 3264 Je souffre de te voir si déraisonnable, 3265 Mais si tu rejettes mes conseils, 3266 J'aurai moins de regrets s'il t'arrive malheur; 3267 Et il pourra bientôt t'en cuire, 3268 Car le Chevalier n'a personne 3269 À redouter à part toi. 3270 Je lui accorde trève et sauvegarde, 3271 Au nom de tous mes vassaux et au mien. 3272 Jamais je n'ai commis déloyauté, 3273 Trahison ou félonie, 3274 Et je ne commencerai à en commettre 3275 Ni pour toi ni pour tout autre. 3276 C'est sans ambiguïté aucune 3277 Que je vais promettre à ce Chevalier 3278 Qu'il n'aura besoin de rien, 3279 Armes ou cheval, qu'il ne le reçoive, 3280 Du moment qu'il a eu la hardiesse 3281 De venir jusqu'ici. 3282 Il sera protégé 3283 Et sa vie assurée contre tous, 3284 Sauf contre toi. 3285 Apprends 3286 Que s'il peut se défendre contre toi 3287 Il n'aura personne d'autre à craindre. 3288 --J'ai tout loisir de vous écouter, 3289 Fait Méléagant, et de me taire, 3290 Et vous direz ce qu'il vous plaira. 3291 Mais peu me chaut tout ce que vous dites; 3292 Je ne suis pas si ermite, 3293 Si plein de compassion et de charité, 3294 Que je ne sois prêt à trouver honorable 3295 De lui céder la femme que j'aime le plus au monde. 3296 Et son affaire est loin d'être conclue 3297 Si tôt et si aisément. 3298 Les choses prendront un cours 3299 Tout opposé à celui que vous envisagez tous deux. 3300 Même si vous l'aidez contre moi, 3301 Ce n'est pas une raison pour nous fâcher, vous et moi. 3302 Qu'il ait paix et trève de vous et tous vos hommes, 3303 Importe bien peu. 3304 Cela ne m'intimide pas du tout. 3305 Au contraire cela me plaît beaucoup, et Dieu en soit loué, 3306 Qu'il n'ait que moi à craindre. 3307 Ne faites donc rien pour moi 3308 Qui puisse vous faire accuser 3309 De déloyauté ou de trahison. 3310 Soyez bon tant que vous voudrez 3311 Et permettez-moi par contre d'être méchant. 3312 --Comment? Tu ne vas pas changer d'avis? 3313 --Non, répond Méléagant.--Je ne t'en dirai pas davantage. 3314 Fais de ton mieux, car je te laisse 3315 Pour aller parler au Chevalier. 3316 J'entends lui offrir aide 3317 Et conseil en tout ce qui le concerne, 3318 Comme étant entièrement à sa disposition. 3319 Le roi descendit de la tour 3320 Et fait amener son cheval, 3321 C'était un grand destrier; 3322 Il monte par l'étrier, 3323 Menant avec lui trois chevaliers 3324 Et deux sergents 3325 En tout et pour tout. 3326 Ils n'arrêtèrent pas leur descente 3327 Avant d'être arrivés près du pont. 3328 Le Chevalier continuait à étancher 3329 Ses plaies et à en ôter le sang. 3330 Le roi pense l'avoir longtemps pour hôte, 3331 Avant que ses blessures ne soient guéries, 3332 Mais autant compter assécher 3333 L'eau de la mer. 3334 Le roi met rapidement pied à terre 3335 Et celui qui était grièvement blessé 3336 S'est immédiatement redressé à son approche, 3337 Non qu'il le reconnaisse, 3338 Et sans révéler la souffrance 3339 Qu'il ressentait aux pieds et aux mains, 3340 Se comportant comme s'il était indemne. 3341 Le roi voit qu'il fait de son mieux 3342 Et s'empresse de le saluer. 3343 Messire, lui dit-il, je m'étonne grandement 3344 Qu'en mon pays 3345 Vous ayez pu pousser jusqu'ici. 3346 Mais soyez le bienvenu, 3347 Car jamais plus personne n'osera pareille entreprise, 3348 Et jamais il n'arriva ni arrivera 3349 Que quelqu'un fût si hardi 3350 Qu'il voulût s'exposer à un tel péril. 3351 Sachez que je vous estime d'autant plus 3352 Que vous avez accompli 3353 Ce que personne n'oserait faire, même en pensée. 3354 Vous me trouverez bien disposé 3355 Envers vous, loyal et courtois. 3356 Je suis roi de ce pays, 3357 Et vous offre sans restriction 3358 Mes conseils et mon aide. 3359 Je crois bien deviner 3360 Que l'objet de votre quête 3361 C'est la reine. 3362 --Sire, fait le Chevalier, vous devinez juste. 3363 Aucune autre raison ne m'amène ici. 3364 --Ami, vous auriez bien du mal 3365 Avant de l'obtenir, réplique le roi. 3366 Vous êtes grièvement blessé: 3367 Je vois vos plaies et le sang qui coule. 3368 Ne comptez pas sur la bienveillance 3369 De celui qui a conduit la reine ici, 3370 Ni qu'il vous la rende sans combat. 3371 Vous avez besoin de repos 3372 Et de soins pour vos blessures 3373 Pour en amener la guérison. 3374 De l'onguent aux trois Maries 3375 Vous donnerai-je, ou d'un remède encore meilleur 3376 Si on peut en trouver, car je désire vivement 3377 Votre confort et votre guérison. 3378 La reine a si bonne prison 3379 Que personne ne touche à elle, 3380 Pas même mon fils qui l'amena ici; 3381 Il s'en irrite fort. 3382 Jamais homme ne fut si déraisonnable 3383 Ni si enragé comme lui. 3384 Mais moi, je suis bien disposé envers vous, 3385 Et vous donnerai, que Dieu me soit en aide, 3386 Bien volontiers ce qu'il vous faut. 3387 Mon fils n'aura de si bonnes armes 3388 Que je ne vous en donne d'aussi bonnes, 3389 Ce qui n'aura guère l'heur de lui plaire. 3390 Vous aurez le destrier qui vous conviendra. 3391 Je vous prends sous ma protection 3392 Envers et contre tous, s'en indigne qui voudra. 3393 Vous n'aurez à craindre personne, 3394 Sauf seulement celui 3395 Qui amena la reine ici. 3396 Personne n'a jamais menacé 3397 Un autre homme comme je l'ai menacé, lui. 3398 Pour un peu je l'aurais chassé 3399 De mon royaume, tellement j'étais en colère 3400 Parce qu'il ne veut pas vous rendre la reine. 3401 Et pourtant c'est mon fils; mais soyez sans crainte, 3402 S'il ne vous vainc en combat, 3403 Il ne pourra pas, du moment que je m'y oppose, 3404 Vous faire tort même d'une maille. 3405 --Je vous remercie, sire, répond le Chevalier, 3406 Mais je gaspille et perds mon temps, 3407 Que je ne tiens nullement à perdre et à gaspiller. 3408 Je ne me plains de rien 3409 Et je n'ai pas de blessure qui me gêne. 3410 Conduisez-moi donc à votre fils, 3411 Car avec les seules armes que je porte 3412 Je suis prêt dès maintenant 3413 À donner et à recevoir des coups. 3414 --Mon ami, vous feriez mieux d'attendre 3415 Quinze jours ou trois semaines, 3416 Jusqu'à ce que vos plaies soient cicatrisées; 3417 Un repos de quinze jours au moins 3418 Vous serait très profitable. 3419 Pour rien au monde je ne permettrais 3420 Ni n'accepterais 3421 Qu'armé et équipé comme vous êtes 3422 Vous combattiez en ma présence. 3423 Et le Chevalier répond: Si seulement vous le vouliez, 3424 Il ne serait pas question d'autres armes, 3425 Car volontiers avec celles que je porte 3426 Je combattrais, sans réclamer 3427 Qu'il y eût le moindre 3428 Répit ou délai. 3429 Mais pour vous plaire 3430 J'attendrai jusqu'à demain. 3431 Au delà de ce terme, inutile d'en parler, 3432 Car je n'attendrai pas davantage. 3433 Le roi lui promet 3434 Que tout se passera selon sa volonté. 3435 Il le fait alors mener à sa demeure 3436 Et il commande à tous ceux qui l'accompagnent 3437 D'être à ses ordres. 3438 Les gens de Bademagu obéissent. 3439 Et le roi, qui rêvait d'arriver à un accord 3440 Si c'était possible, 3441 Revint trouver son fils; 3442 Il lui parle en homme qui voudrait 3443 La paix et une bonne entente. 3444 Beau fils, dit-il, entends-toi 3445 Avec ce Chevalier et renonce à le combattre! 3446 Il n'est pas venu chez nous pour s'amuser, 3447 Pour tirer de l'arc ou se livrer à la chasse, 3448 Mais bel et bien en quête de prouesse 3449 Et pour accroître sa renommée. 3450 Pourtant il aurait grand besoin de repos, 3451 Comme je l'ai constaté de mes yeux. 3452 S'il m'avait écouté, 3453 Ni ce mois-ci, ni le prochain, 3454 Il n'aurait envie de combattre, 3455 Comme il le fait déjà maintenant. 3456 Si tu lui rends la reine, 3457 Crois-tu te déshonorer? 3458 Tu n'as pas à le craindre 3459 Car personne ne t'en blâmerait. 3460 Mais c'est un péché que de retenir 3461 Une chose où l'on n'a aucun droit. 3462 Il se serait volontiers battu 3463 Aujourd'hui même, 3464 Pourtant ses mains et ses pieds sont en triste état, 3465 Tout blessés et entaillés qu'ils sont. 3466 --Vous vous préoccupez de sottises, 3467 Dit Méléagant à son père, 3468 Et par la foi que je dois à saint Pierre 3469 Je ne compte pas vous écouter en cette affaire. 3470 Certes, je mériterais d'être écartelé 3471 Entre quatre chevaux si je vous écoutais. 3472 S'il cherche à être honoré, moi je le cherche aussi, 3473 S'il cherche à être prisé, c'est aussi mon cas; 3474 S'il désire à toute force se battre, 3475 Je le désire cent fois plus. 3476 --Je vois bien que tu es décidé à agir follement, 3477 Fait le roi, et à en subir les conséquences. 3478 Demain tu te mesureras avec le Chevalier, 3479 Puisque tu le veux. 3480 --Que jamais plus grand malheur ne m'arrive, 3481 Répond Méléagant, que celui-ci! 3482 J'aimerais mieux que le combat eût lieu 3483 Aujourd'hui même que demain. 3484 Voyez comme je me porte 3485 Plus mal que d'habitude. 3486 Mes yeux me brûlent 3487 Et je me sens tout fiévreux. 3488 Jamais jusqu'à ce que je combatte 3489 Je n'aurai de joie ni ne me sentirai bien, 3490 Ni rien ne me plaira. 3491 Le roi a compris qu'en l'occasion 3492 Conseil et prière ne servent à rien. 3493 Bien à contrecoeur il quitte son fils. 3494 Alors il prend un destrier beau et fort, 3495 Qu'il envoie ainsi que de belles armes 3496 À celui qui est digne de tels dons. 3497 Là se trouvait un chirurgien, 3498 Un fort bon chrétien, 3499 Au monde il n'y avait pas plus loyal que lui. 3500 Il savait mieux guérir les plaies 3501 Que tous les médecins de Montpellier. 3502 Cette nuit-là il soigna le Chevalier 3503 Au mieux qu'il put, 3504 Car le roi le lui avait commandé. 3505 Déjà la nouvelle du combat imminent 3506 S'était répandue parmi les chevaliers, 3507 Demoiselles, dames et barons 3508 De tout le pays environnant. 3509 Ils vinrent d'aussi loin qu'une journée de chemin 3510 De toute la contrée à la ronde, 3511 Les étrangers et les gens du pays. 3512 Ils chevauchèrent bon train 3513 Toute la nuit jusqu'au soleil levant. 3514 À l'aube les uns et les autres 3515 Se pressèrent en telle foule devant le château 3516 Qu'on n'y aurait pu remuer le pied. 3517 Le roi se lève le lendemain matin, 3518 Préoccupé par l'idée du combat qui se prépare. 3519 Une fois de plus il vient trouver son fils, 3520 Qui déjà avait le heaume en tête, 3521 Un heaume fait à Poitiers. 3522 Mais tout délai s'avéra impossible, 3523 De même qu'un accord entre les deux adversaires. 3524 Le roi eut beau prier son fils, 3525 Celui-ci ne voulut rien entendre. 3526 Devant la tour, sur la place, 3527 Où s'est assemblée la foule, 3528 Le combat aura lieu: 3529 Ainsi le veut et l'ordonne le roi. 3530 Le chevalier étranger est mandé bientôt 3531 Par Bademagu, et on le lui amène 3532 En la place qui était pleine 3533 De gens du royaume de Logres. 3534 Tout comme pour entendre les orgues 3535 On va à l'église lors d'une fête annuelle, 3536 Que ce soit la Pentecôte ou bien Noël, 3537 Suivant ainsi la coutume, 3538 De même en grand nombre 3539 On s'était tous rassemblés sur la place. 3540 Trois jours de suite avaient jeûné 3541 Et étaient allées nu-pieds et portant la haire 3542 Les jeunes filles 3543 Nées au royaume d'Artur, 3544 Afin que Dieu donnât force et vigueur, 3545 Contre son adversaire, 3546 Au Chevalier qui devait combattre 3547 Pour délivrer les captifs. 3548 De même les gens de Gorre 3549 De leur côté priaient 3550 Que Dieu donnât la victoire 3551 À leur seigneur. 3552 De bon matin, avant que sonnât la première heure, 3553 On avait conduit sur la place 3554 Les deux adversaires tout armés 3555 Sur deux chevaux caparaçonnés de fer. 3556 Méléagant avait belle prestance, 3557 Physiquement, 3558 Et son haubert à menues mailles, 3559 Son heaume et l'écu, 3560 Pendu à son cou, 3561 Lui allaient à merveille. 3562 Mais tous pensaient que son adversaire vaincrait, 3563 Même ceux qui souhaitaient la défaite du Chevalier. 3564 Tous disent que Méléagant 3565 À peu de chances de gagner contre lui. 3566 Maintenant que les voilà sur la place 3567 Le roi survint, 3568 Qui tant qu'il peut les retient 3569 Et s'efforce de les réconcilier, 3570 Mais son fils reste intraitable. 3571 Alors Bademagu dit: Tenez vos chevaux 3572 En bride tout au moins 3573 Jusqu'à ce que je sois monté en ma tour. 3574 La faveur ne sera pas grande 3575 Si à ma demande vous différez un instant le combat. 3576 Alors il les quitte, très anxieux, 3577 Et se rend là où il pensait 3578 Retrouver la reine, qui l'avait prié 3579 La veille de la placer 3580 En un lieu d'où elle verrait 3581 Sans difficulté le combat, 3582 Et il lui avait accordé sa requête. 3583 Il alla donc la chercher et l'escorter, 3584 Car il tenait beaucoup 3585 À l'honorer et à lui rendre service. 3586 Il l'a installée près d'une fenêtre, 3587 Et s'est placé à sa droite, 3588 Accoudé à une autre fenêtre. 3589 Avec eux deux il y avait groupé 3590 Bon nombre de gens divers, 3591 Chevaliers et dames courtoises 3592 Et demoiselles nées au pays de Gorre; 3593 S'y trouvaient également beaucoup de captives, 3594 Très occupées 3595 Par leurs oraisons et prières. 3596 Les prisonniers et les prisonnières 3597 Priaient tous et toutes pour leur champion, 3598 Espérant que Dieu par son entremise 3599 Allait les secourir et délivrer. 3600 Les deux adversaires sans plus long délai 3601 Font reculer les spectateurs qui les entourent; 3602 Ils heurtent du coude leur écu 3603 En le saisissant par les courroies, 3604 Puis piquent des deux. La longueur de deux bras 3605 Ils transpercent les écus 3606 De leurs lances, de sorte qu'elles éclatent 3607 Et se brisent comme des baguettes. 3608 Les deux destriers se rencontrent 3609 Avec une telle force front à front 3610 Et poitrail contre poitrail, 3611 Tandis que s'entrechoquent les écus 3612 Et les heaumes, qu'il semble, 3613 En entendant le bruit de tout cela, 3614 Que ce soit le tonnerre. 3615 Guides, sangles, rênes, étriers 3616 Et autres pièces du harnais 3617 Sont rompus, et les arçons des selles, 3618 Quoique très solides, se brisent. 3619 Les deux cavaliers n'ont pas à rougir 3620 D'avoir été projetés à terre, 3621 Dès que tout cet équipement leur a fait défaut. 3622 Très vite ils se sont relevés 3623 Et s'abordent l'un l'autre sans vaines paroles 3624 Plus sauvagement que deux sangliers, 3625 Et passant outre aux menaces 3626 Ils échangent de grands coups avec leurs épées d'acier 3627 En hommes qui se détestent. 3628 Ils tranchent souvent si férocement 3629 Dans leurs heaumes et hauberts argentés 3630 Que la lame en fait gicler le sang. 3631 Ils bataillent de leur mieux, 3632 Se frappant l'un l'autre 3633 Vigoureusement et sans pitié. 3634 Maints coups violents durs et appuyés 3635 Ils se donnent l'un à l'autre, et si également 3636 Qu'on ne savait dire 3637 Qui avait l'avantage. 3638 Mais il était inévitable 3639 Que celui qui avait traversé le pont 3640 Fût très affaibli 3641 Par ses mains couvertes de blessures. 3642 Les spectateurs sont consternés, 3643 Du moins ceux de Logres, 3644 Car ils voient faiblir ses coups 3645 Et craignent qu'il n'ait le dessous. 3646 Déjà il leur semblait 3647 Qu'il était perdant 3648 Et Méléagant gagnant, 3649 Ils en grommelaient alentour. 3650 Mais aux fenêtres de la tour 3651 Il y avait une demoiselle très avisée, 3652 Qui, ayant bien réfléchi, se dit 3653 Que le Chevalier n'avait pas 3654 Entrepris de combattre pour elle 3655 Ni pour les autres gens de peu 3656 Assemblés sur la place, 3657 Et qu'il ne l'aurait pas fait 3658 S'il ne s'était pas agi de la reine. 3659 La demoiselle pense que si le Chevalier 3660 Savait la reine présente à la fenêtre 3661 Et qu'elle le contemplait, 3662 Il en reprendrait force et courage, 3663 Et, si elle-même savait son nom, 3664 Elle lui crierait volontiers 3665 Qu'il regardât en haut. 3666 Elle s'approcha alors de la reine et lui dit: 3667 Ma dame, de par Dieu et pour votre 3668 Bien et pour le nôtre, je vous requiers 3669 Que le nom de ce Chevalier 3670 Me disiez, si vous le savez, 3671 Pour lui venir en aide. 3672 --Vous m'avez requis telle chose, 3673 Demoiselle, dit la reine, 3674 Où je ne discerne aucun mal 3675 Ni rien de blâmable, juste le contraire. 3676 Lancelot du Lac s'appelle 3677 Le Chevalier, autant que je sache. 3678 --Mon Dieu, comme j'ai le coeur léger 3679 Et plein de joie!, fait la demoiselle. 3680 Alors elle s'avance vivement et l'appelle 3681 À pleins poumons, 3682 Si haut que tout le monde l'entend: 3683 Lancelot! retourne-toi et regarde 3684 Qui a les yeux fixés sur toi! 3685 Quand Lancelot entend son nom, 3686 Il ne tarde guère à se retourner 3687 Et voit au-dessus de lui 3688 La personne du monde 3689 Qu'il désirait voir le plus, 3690 Assise aux loges de la tour. 3691 Dès le moment qu'il l'aperçut 3692 Il ne se tourna ni ne se mut, 3693 Ni ne détourna d'elle ses yeux et son visage, 3694 Combattant le dos tourné à Méléagant. 3695 Celui-ci le poussait devant lui 3696 Chaque fois qu'il le pouvait, 3697 Ravi parce qu'il pense 3698 Que Lancelot ne peut plus se défendre. 3699 Les gens de Gorre sont fort heureux, 3700 Tandis que ceux de Logres sont si consternés 3701 Qu'ils ne peuvent plus se soutenir-- 3702 Nombreux sont ceux 3703 Qui s'affaissent dans leur désarroi, 3704 Tombant à genoux ou prostrés sur le sol: 3705 Ainsi les uns se réjouissent, les autres se désolent. 3706 La demoiselle alors crie 3707 De nouveau hors de la fenêtre: 3708 Ah! Lancelot, pourquoi 3709 Te conduis-tu en dépit du bon sens? 3710 Avant ce jour courage 3711 Et vaillance habitaient en toi, 3712 Je ne pense ni ne crois 3713 Que Dieu fît jamais chevalier 3714 Qui puisse se comparer 3715 À toi en valeur et en prix. 3716 Et maintenant nous te voyons si empêtré 3717 Que tu lances tes coups par derrière 3718 Et te combats le dos tourné. 3719 Place-toi donc en face de ton adversaire 3720 Tout en continuant à voir la tour, 3721 Car il fait bon la regarder. 3722 Lancelot ressent une telle honte 3723 Qu'il se méprise lui-même, 3724 Car il sait bien que depuis un bon moment 3725 Il a eu le dessous 3726 Et que tout le monde s'en rend compte. 3727 Alors il recule rapidement 3728 Et ayant contourné Méléagant, il le contraint 3729 À se placer entre lui et la tour. 3730 Méléagant s'efforce 3731 De reprendre sa place d'avant, 3732 Mais Lancelot court sur lui 3733 Et le heurte si violemment 3734 De tout son corps et de son écu, 3735 Quand il veut se tourner ailleurs, 3736 Qu'il le fait pivoter sur place 3737 Deux fois ou trois, malgré lui. 3738 Force et hardiesse croissent chez Lancelot, 3739 Car Amour lui apporte une aide énorme 3740 Et parce que jamais il n'avait haï 3741 Quelqu'un autant que celui 3742 Qui combat contre lui. 3743 Amour et une haine mortelle, 3744 Si grande qu'il n'en fut jamais de telle, 3745 Le rendent si hardi et si vaillant 3746 Que Méléagant n'a pas l'impression de jouer 3747 Mais redoute fort son adversaire, 3748 Car jamais il n'aborda ni ne connut 3749 Chevalier si enragé, 3750 Et jamais chevalier 3751 Ne lui fit mal ni ne lui nuisit comme celui-là. 3752 Sans se faire prier il recule devant lui, 3753 Il cherche à s'effacer 3754 Et à éviter des coups qui lui déplaisent fort, 3755 Et Lancelot ne perd pas de temps à l'injurier, 3756 Mais le chasse à coups redoublés vers la tour, 3757 Où la reine était appuyée à la fenêtre. 3758 Souvent il l'a servie 3759 En venant si près de la tour 3760 Qu'il lui fallait s'arrêter: 3761 Il aurait cessé de la voir 3762 S'il avait avancé d'un seul pas. 3763 Ainsi Lancelot à maintes reprises 3764 Menait Méléagant arrière et avant, 3765 Partout où bon lui semblait. 3766 Toutefois il s'arrêtait 3767 En vue de sa dame, la reine, 3768 Celle qui lui a mis au corps la flamme 3769 Qu'il attise en la regardant, 3770 Et cette flamme le rendait 3771 Si agressif envers Méléagant 3772 Que partout où il voulait 3773 Il pouvait le mener et le chasser devant lui. 3774 Comme il le ferait d'un aveugle ou d'un éclopé, 3775 Il le promène contre son gré. 3776 Bademagu voit son fils si désemparé 3777 Qu'il semble sans force et ne se défend plus; 3778 L'inquiétude le saisit et il a pitié de Méléagant, 3779 Et si possible il trouverait un arrangement, 3780 Mais il lui faudra prier 3781 La reine s'il veut réussir. 3782 Il s'adressa donc à elle: 3783 Madame, je vous ai témoigné toute mon amitié, 3784 Je vous ai servie et honorée 3785 Depuis que je vous ai en mon pouvoir. 3786 À aucun moment je ne sus chose 3787 Que je ne fisse volontiers pour vous 3788 À condition qu'elle vous honorât. 3789 Récompensez-moi maintenant: 3790 Je veux vous demander une faveur 3791 Que vous ne devriez m'accorder 3792 Si vous ne le faisiez pas par amitié pour moi. 3793 Je vois bien que mon fils 3794 A de toute évidence le dessous dans ce combat. 3795 Je ne dis pas cela parce que je le regrette, 3796 Mais pour que Lancelot, 3797 Qui en a le pouvoir, ne le tue pas. 3798 Il ne faut pas que vous vouliez sa mort; 3799 Ce n'est pas qu'il n'ait pas mal agi 3800 Envers vous et envers son adversaire, 3801 Mais dites-lui, je vous en prie, 3802 Et grâces vous en soient rendues, 3803 Qu'il s'abstienne de frapper sur mon fils; 3804 Ainsi vous pourrez reconnaître 3805 Ce que j'ai fait pour vous, si vous êtes d'accord. 3806 --Sire, parce que vous m'en priez, 3807 Je le veux bien, dit la reine; 3808 Même si j'avais une haine mortelle 3809 Envers votre fils, que je n'aime point, 3810 Vous avez eu tant d'égards pour moi 3811 Que pour vous faire plaisir 3812 Je veux bien qu'il retienne ses coups. 3813 Ces mots ne furent pas prononcés 3814 À voix basse, mais entendus 3815 De Lancelot et de Méléagant. 3816 Celui qui aime sait si bien obéir 3817 Qu'il fait tôt et volontiers, 3818 En parfait amoureux, 3819 Ce qui plaira à celle qu'il aime. 3820 Lancelot ne peut donc qu'obéir, 3821 Lui qui fut plus amoureux que Pyrame, 3822 S'il était possible d'être plus amoureux. 3823 Il entendit les paroles de la reine, 3824 Et dès que la dernière 3825 Lui fut sortie de la bouche, 3826 Dès qu'elle eut dit: Pour vous faire plaisir 3827 Je veux bien qu'il retienne ses coups, 3828 Lancelot pour rien au monde 3829 N'eût touché à Méléagant ni bougé; 3830 Même au risque d'être tué 3831 Il cesse de frapper et de se mouvoir. 3832 Et son adversaire le martèle de coups, 3833 Transporté de colère et de honte, 3834 Quand il se trouve réduit 3835 À avoir besoin qu'on intercède pour lui. 3836 Bademagu, pour réprimander son fils, 3837 Descend au plus vite de la tour; 3838 Il intervient dans la mêlée 3839 Et dit à Méléagant: 3840 Comment! Est-ce convenable 3841 Que tu le frappes quand il ne te touche pas? 3842 Tu es vraiment par trop belliqueux, 3843 Par trop combatif quand il n'en est plus temps! 3844 Nous savons pertinemment 3845 Qu'il a pris le dessus sur toi. 3846 Alors Méléagant, hors de lui de honte, 3847 Répondit au roi: 3848 Peut-être que vous devenez aveugle, 3849 Je pense que vous n'y voyez goutte! 3850 Car c'est aveugle que de croire 3851 Que je n'ai pas pris le dessus sur lui. 3852 --Cherche donc, fait le roi, qui te croie! 3853 Tous ceux qui sont ici savent très bien 3854 Si tu dis vrai ou si tu mens. 3855 La vérité nous est connue. 3856 Sur ce, Bademagu dit à ses vassaux 3857 De forcer son fils à reculer. 3858 Ceux-ci sans perdre de temps 3859 Exécutent son ordre. 3860 Ils ont vite fait de mener arrière Méléagant. 3861 Mais pour faire reculer Lancelot 3862 L'effort fut minime; 3863 Méléagant aurait pu lui faire grand mal 3864 Sans riposte de sa part. 3865 Le roi dit alors à son fils: 3866 Dieu aidant, il faut maintenant 3867 Consentir à la paix et rendre la reine. 3868 Toute cette dispute, 3869 Il faut l'abandonner, en proclamer la fin. 3870 --Vous venez de prononcer une grande sottise! 3871 Vous parlez en dépit du bon sens! 3872 Allez-vous-en! Laissez-nous combattre, 3873 Et ne vous mêlez plus de cette affaire! 3874 Le roi déclare qu'il continuera à s'en mêler, 3875 Car je sais bien que Lancelot te tuerait 3876 Si l'on vous permettait de poursuivre le combat. 3877 --Il me tuerait? C'est moi plutôt 3878 Qui aurais tôt fait de le vaincre et mettre à mort, 3879 Si vous cessiez d'intervenir 3880 Et nous laissiez combattre. 3881 Alors le roi dit: Que Dieu me soit en aide, 3882 Tout ce que tu peux dire ne te servira de rien. 3883 --Pourquoi pas?--Parce que je ne veux pas. 3884 Je n'accepterai pas que ta folie et ton orgueil 3885 Causent ta mort. 3886 Il est fou à lier celui qui désire sa propre mort 3887 Comme tu le fais sans t'en rendre compte. 3888 Je sais bien que tu me hais 3889 Parce que j'entends te protéger contre toi-même. 3890 Mais être témoin de ta mort, 3891 J'espère que Dieu ne le permettra pas, 3892 Car j'en aurais trop de peine. 3893 Il lui en dit tant et tant le sermonne 3894 Qu'un pacte est conclu, 3895 Selon lequel Méléagant libère 3896 La reine, à condition 3897 Que Lancelot sans le moindre délai, 3898 Dès qu'il l'aura sommé de comparaître, 3899 Un an après la dite convocation, 3900 Se battra derechef 3901 Avec Méléagant. 3902 Lancelot ne souleva pas d'objection. 3903 Tout le monde s'empressa d'accepter l'accord, 3904 Et on stipule que le combat 3905 Aura lieu à la cour d'Artur, 3906 Le seigneur de Bretagne et de Cornouaille: 3907 C'est là qu'on stipule que le combat sera livré, 3908 Mais il faut que la reine y consente, 3909 Et que Lancelot promette 3910 Que si Méléagant triomphe de lui, 3911 Elle reviendra à Gorre avec Méléagant 3912 Sans que personne cherche à la retenir. 3913 La reine accepte cette clause de l'accord 3914 Et Lancelot ne s'y oppose pas. 3915 On les a donc pacifiés, 3916 Séparés et désarmés. 3917 La coutume de Gorre portait 3918 Que si l'un des emprisonnés parvenait à sortir du pays 3919 Tous les autres pouvaient le quitter. 3920 Tous bénissaient Lancelot: 3921 Vous pouvez bien deviner 3922 Qu'alors la joie fut grande, 3923 Et en effet elle l'était. 3924 Les gens de Logres s'assemblent tous 3925 Et font fête à Lancelot, 3926 Disant tous pour qu'il l'entende: 3927 Certes, messire, nous fûmes très heureux 3928 Quand nous vous entendîmes appeler par votre nom, 3929 Car nous fûmes convaincus alors 3930 Que nous allions être délivrés. 3931 Toute cette joie fut accompagnée de bousculade, 3932 Car chacun s'efforce et tente 3933 D'arriver jusqu'à Lancelot pour le toucher. 3934 Celui qui peut se rapprocher le plus de lui 3935 Fut plus heureux qu'il n'aurait su dire. 3936 On trouvait là joie et tristesse, 3937 Car ceux qui sont de nouveau libres 3938 S'abandonnent à la joie, 3939 Tandis que Méléagant et les siens 3940 N'ont rien qui leur plaise, 3941 Ils se montrent pensifs, mornes et déprimés. 3942 Le roi quitte la place 3943 Sans y laisser Lancelot 3944 Car il l'emmène avec lui; 3945 Celui-ci le prie de le conduire auprès de la reine. 3946 Je n'y vois pas d'inconvénient, fait le roi, 3947 Car votre requête me paraît légitime. 3948 Et je vous ferai voir Keu le sénéchal 3949 Également, si bon vous semble. 3950 Pour un peu Lancelot se serait jeté à ses pieds, 3951 Tellement il était heureux. 3952 Bademagu le mène maintenant 3953 À la salle, où était venue 3954 La reine qui l'attendait. 3955 Quand elle voit le roi, 3956 Qui tenait Lancelot par le doigt, 3957 Elle se lève par politesse envers Bademagu, 3958 Mais son visage exprime la contrariété, 3959 Elle baisse la tête et ne dit mot. 3960 Madame, voici Lancelot 3961 Fait le roi, qui vient vous faire visite, 3962 Ce qui doit vous réjouir et vous plaire. 3963 --Me plaire à moi, sire? Mais pas du tout; 3964 Je n'ai que faire de sa visite. 3965 --Vous me surprenez extrêmement, Madame, dit le roi, 3966 Qui était fort courtois et de sentiments généreux. 3967 Où avez-vous pris une telle humeur? 3968 Certes, vous récompensez bien mal 3969 Un homme qui vous a tant servie 3970 Et qui au cours de sa quête a souvent 3971 Risqué sa vie en de mortels périls. 3972 Contre Méléagant mon fils 3973 Il vous a secourue et défendue, 3974 Lui qui vous a rendue transportée de colère. 3975 --Vraiment, sire, il a bien mal employé son temps: 3976 Je n'éprouve aucune peine à avouer 3977 Que je ne lui sais nul gré de ce qu'il a fait. 3978 Voici Lancelot stupéfait, 3979 Pourtant il répond sur un ton très humble, 3980 À la façon d'un amoureux parfait: 3981 Ma dame, certes, je suis au désespoir, 3982 Mais je n'ose vous demander le pourquoi de votre accueil. 3983 Lancelot aurait proféré mainte plainte 3984 Si la reine avait bien voulu l'écouter, 3985 Mais pour le chagriner encore plus, 3986 Elle ne daigna lui répondre un seul mot 3987 Et se dirigea vers une pièce attenante. 3988 Lancelot jusqu'au seuil 3989 La suivit du regard et de son coeur. 3990 Aux yeux le trajet fut fort court, 3991 Car la pièce était trop voisine; 3992 Ils y fussent entrés volontiers 3993 Après elle, si cela avait été possible. 3994 Le coeur, en seigneur et en maître, 3995 Et dont les pouvoirs sont bien plus grands, 3996 Est passé derrière elle à travers la porte, 3997 Alors que les yeux sont restés en deçà, 3998 Remplis de larmes, avec le corps. 3999 L'ayant pris à part, 4000 Le roi lui dit: Lancelot, je m'étonne 4001 De ce qui se passe, et je me demande 4002 Pourquoi la reine ne supporte pas 4003 De vous voir ni ne veut converser avec vous. 4004 Si jamais elle consentait à vous parler 4005 Ce n'est pas maintenant qu'elle devrait s'y refuser 4006 Et éviter de vous écouter, 4007 Car pour elle, vous avez beaucoup fait. 4008 Dites-moi donc si vous savez 4009 Pour quelle raison, pour quel méfait 4010 Elle vous a reçu avec tant de froideur. 4011 --Sire, jusqu'en ce moment même je ne me doutais de rien, 4012 Mais en effet il ne lui plaît guère de me voir 4013 Ni d'écouter ce que j'ai à dire; 4014 Cela me fait souffrir et me tourmente beaucoup. 4015 --Il est certain, fait le roi, qu'elle a tort, 4016 Car vous vous êtes mis en péril de mort 4017 En courant pour elle de si grands risques.


15/04/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 237 autres membres