EPHRATA ET LE KOLOB ORDER

(La Création du Monde - Bibliothèque de Turin)

Rose-Croix

 

EPHRATA ET LE KOLOB ORDER

Ephrata est situé en Pennsylvannie, aux Etats-Unis, il s'agit du coeur ésotérique du Nouveau Monde. Un point d'où est parti nombre d'influences spirituelles, et ésotériques. Il convient de retracer quelque peu l'histoire de la Pennsylvannie et d'Ephrata.

Cet Etat américain doit son nom à William Penn qui nait le 24 octobre 1644 en Angleterre. Il appartient à l'une des premières famille du Royaume. William Penn rêve d'une société idéale, utopiste convaincu, il a les moyens de réaliser ses rêves. Il possède une grande fortune familiale, et il est l'ami du Roi d'Angleterre. Il arrive à convaincre ce dernier à lui céder un territoire dans les colonnies anglaises du Nouveau Monde, afin de réaliser sa société idéale. Une société fondée sur la tolérance universelle,  et la liberté religieuse totale. Penn est converti aux Quakers, mais il veut que son territoire soit ouvert à toutes les religons et mouvements spirituels du monde entier. Cet état abritera également la communauté des Amish.

William Penn ne passera que peu de temps en Amérique, retenu en Angleterre par de nombreuses tracasseries provenant de ses adversaires politiques. Mais il engagera des réformes révolutionnaires pour son époque. Il édifie son pays sur des bases démocratiques et pacifiques. Chaque arpent de terre de son territoire est payé honnêtement et à sa vraie valeur aux Indiens qui les occupent. Il fait organiser des élections dans lesquelles, fait rarissime, les Indiens sont conviés, et ces derniers obtiennent la citoyenneté en Pennsylvannie.

Il abolit la peine de mort pour les affaires mineures, mais la réserve pour les cas de meurtre ou de trahison. Mais ces idéaux se heurterons rapidement à la réalité politique du Nouveau Monde, et ne pourront hélas, empêcher des massacres d'Indiens, au grand dam de ce visionnaire d'un monde de paix et d'amour. N'empêche que les idées sont là, implantées, et elles feront lentement leur chemin.

En 1682 dans le "royaume champêtre de Penn" sera fondé la ville de Philadelphie, qui en Grec signifie "la ville de l'amour fraternel". Une ville qui dans le futur sera un lieu maçonnique très important, dont le Temple maçonnique, fait de nos jours la fierté de la ville et un lieu de visite pour les Francs-Maçons du monde entier.

Nous passerons les détails de cette histoire très riche, mais retenons que cette région est le lieu d'une immigration allemande, importante en nombre, et dans cette immigration va arriver des Rose-Croix. Rappelons que la Rose-Croix semble être née en Allemagne, et ses premières manifestations eurent lieu au début du  XVIIe siècle à Cassel.

Arrive en 1720 en Pennsylvannie un étrange personnage, du nom de Conrad Beissel, il va fonder le "Ephrata Cloister" qui deviendra très vite un lieu de rayonnement Rose-Croix. Conrad Beissel est un piétiste allemand, mouvement crée en Allemagne par le pasteur Philipp Jacob Spener (1635-1705). Le professeur Antoine Faivre de l'Ecole Pratique des Hautes Etudes Ve Section des sciences religieuses en Sorbonne, indique qu'il existe des similitudes frappantes entre les sociétés initiatiques et le piétisme. Les collegia pietatis étant les précurseurs des loges maçonniques spéculatives.

La "Communauté du solitaire » a été établie par Georg Conrad Beissel (1691-1768)  le long de la crique de Cocalico en Pennsylvanie centrale vers1730. Beissel en Allemangne  a été soutenu dans la ville Eberbach, fréquentat Heidelberg et sa célèbre université où la Bible était étudiée de manière intellectuelle en-dehors de tout dogme religieux, et a eu un itinéraire  à travers l'Europe avant de s'établir à "Germantown" (Pennsylvannie)  en 1720.

Au début il a suivi le règlement de Kelpius, mais a constaté que beaucoup de membres, apprenant que le millénium attendu n'était pas encore arrivé, avaient rejoint la vie trépidante de Germantown  et de Philadelphie.

 Ils ont laissé seulement quelques  hommes vieux qui ont vécu comme des hermites dans le secteur qui a par le passé ont revendiqué une école, un jardin botanique, un tabernacle, et des huttes pour les membres. Kelpius et Beissel ont été influencés par les Inspirationistes, qui ont examinés des mauvais augure et des signes pour découvrir la sagesse cachée et de prévoir le « temps avant le temps de fin » comme prévu dans le livre de l'Apocalypse selon Jean.

Beissel  à une  prédication ardente,  et il a beaucoup de disciples. Il est devenu de plus en plus mécontent de la vie qu'il voit autour de lui, et souhaite une vie plus austère. Il s'est déplacé à l'ouest au Cocalico et a pris à la maison d'un hermite. Bientôt d'autres l'ont rejoint, et ils ont fusionné dans un grand groupe de Solitaries. Ayant besoin d'un nom pour le règlement, ils ont choisi « Ephrata », une ville antique près de Bethlehem. Des bâtiments ont été construits.

"Ephrata Cloister"

 

 La communauté était en constante augmentation.  Par la suite, vers 1741, il a arrangé dans une maison un local pour les soeurs de célibataire (Saron) et une pour les frères de célibataire (Bethania). Les chefs de ménage mariés ont également contribué à l'économie du règlement, et ont rendu un culte ainsi que le Solitaries dans un grande salle l sur la colline de Sion. Les gens qui passaient par Ephrata constataient cette vie austère, et ont donné, par habitude, le nom de "cloître" aux bâtiments de la Communauté de Conrad Beissel. Ce dernier, ainsi que ses disciples, n'appelère jamais cet endroit "cloître". Mais le nom est resté, et de nos jours, ont parle d'"Ephrata Cloister". Les soeurs se sont appelés "Roses de Saron".

Beissel a écrit de très nombreux textes religieux, philosophiques et des hymnes restés célèbres à Ephrata et en Amérique. Il semble avoir enseigné un néo-platonisme, teinté d'hermétisme et de cabale. Ce qui en fait bien un Rose-Croix, car les membres de cette société aimaient ces domaines spirituels et philosophiques.

Il enseigne qu'Adam et Eve était un être androgyne, que la Sophia (la Sagesse) était la partie féminine de Dieu. Pour lui Dieu à deux natures humaines : mâle et femelle. Beissel nie la division en mâle et femelle de la nature, pour proner un célibat destiné à être embrassé de nouveau par la Sophia qui fera d'eux des êtres à nouveau androgyne, retrouvant leur nature originelle.

Le Franc-Maçon et Père de la Nation Benjamin Franklin, était un lecteur de Conrad Beissel, il publiera certains des hymnes religieux de Beissel.

Un des recueils d'hymnes religieux de Conrad Beissel qui sera publié par Benjamin Franklin

L'un des plus beaux hymnes sera "je suis Rose" probablement le plus bel hymne Rose-Croix et mystique qui soit. La traduction s'avère difficile, car il a écrit en dialecte du Palatinat, et il n 'est pas toujours aisé de traduire ce dialecte allemand. Conrad Beissel semble avoir également pratiqué la magie cérémonielle des Rose-Croix et avoir fait apparaître des créatures angéliques à plusieurs reprises.

Le symbolisme, et les croyances des Rose-Croix était au coeur d'Ephrata en Pennsylvannie.

Nous savons que la famille de Joseph Smith côté maternel, aura des attaches à Ephrata, et certains membre ont connu Beissel. Joseph Smith en personne, fréquenta la Pennsylvannie, et nous pensons, à l'instar d'autres historiens, qu'il fréquenta Ephrata ou des membres de la Fraternité de Sion d'Ephrata.

Joseph Smith attacha une grande importance à la Pennsylvannie, et rappelons que 8 grandes sections des Doctrine et Alliances furent écrites à Harmony en Pennsylvannie. Le Kolob Order se rattache symboliquement à cette ancienne tradition d'Ephrata, en filiation spirituelle. Si l'ésotérisme du Kolob Order est d'origine mormone, son manière d'étudier et de rassembler, est d'Ephrata.

Ephrata est une ville importante de la Bible, son nom signifie "fécondité" qui est l'autre nom de Bethléem, et qui dans l'Ancien Israël avait une place très importante. Ephrata dans le Kolob Order à donc une place particulière. Les Chevaliers de Kolob ne sont pas des piétistes, ou encore des Rose-Croix, ils sont une voie originale de recherche et de dialogue, basée sur l'amour fraternel et la tolérance universelle. En cela, l'Ordre de Kolob s'inscrit dans Ephrata, dans ce poumon de l'ésotérisme du Nouveau Monde. Et nous sommes très heureux de pouvoir revendiquer cette filiation spirituelle dont le fondement est la Foi, l'Espérance et la Charité, qui nous est sans cesse rappelée dans le Livre de Mormon et qui est au coeur de l'Idéal Rose-Croix. Idéal Rose-Croix qui constitue le Christianisme ésotérique, un Christianisme pur et mystique.

Dans la Bible, Ephrata est attribuée à la tribu de Benjamin, près de Béthel. L'identification historique avec la ville d'Ophra est correcte. Une localité du même nom exista au nord de Jérusalem, c'est dans cette ville que Rachel mourut. Mais très vite, la théologie l'identifia avec Bethéléem en raison des clans éphratéens qui habitaient là.

Voici les extraits de la Bible où apparait le nom d'Ephrata :

Genèse 35 : 16/19 :

Ils partirent de Béthel; et il y avait encore une certaine distance jusqu'à Ephrata, lorsque Rachel accoucha. Elle eut un accouchement pénible; et pendant les douleurs de l'enfantement, la sage-femme lui dit : Ne crains point, car tu as encore un fils! Et comme elle allait rendre l'âme, car elle était mourante, elle lui donna le nom de Ben-Oni (fils de ma douleur); mais le père l'appela Benjamin (fils de ma droite). Rachel mourit, et elle fut enterrée sur le chemin d'Ephrata, qui est Bethléem. "

1 Samuel 17 : 12:

Or David était fils de cet Ephratien de Bethléem de Juda, nommé Isaï qui avait huit fils, et qui, du temps de Saül, était vieux, avancé en âge.

 

Autres occurences :

Genèse 35:16  Ils partirent de Beth–El. A quelque distance d'Ephrata, Rachel accoucha. Elle eut un accouchement pénible.
Genèse 35:19  Rachel mourut et fut ensevelie sur le chemin d'Ephrata, c'est–à–dire Beth–Léhem.
Genèse 48:7  A mon arrivée de Paddân, Rachel mourut près de moi en Canaan, en route, à quelque distance d'Ephrata ; c'est là que je l'ai ensevelie, sur le chemin d'Ephrata, c'est–à–dire Beth–Léhem.
Ruth 4:11  Tout le peuple qui était à la porte de la ville et les anciens dirent : Nous en sommes témoins ! Que le SEIGNEUR donne à la femme qui entre chez toi d'être comme Rachel et Léa qui, à elles deux, ont bâti la maison d'Israël ! Déploie ta force à Ephrata, fais–toi un nom à Beth–Léhem !
1 Chroniques 2:24  Après la mort de Hetsrôn à Caleb–Ephrata, Abiya, femme de Hetsrôn, lui donna Ashhour, père de Teqoa.
1 Chroniques 2:50  Ceux–ci furent fils de Caleb : Shobal, fils de Hour, premier–né d'Ephrata et père de Qiriath–Yéarim ;
1 Chroniques 4:4  Penouel était père de Guedor et Ezer père de Housha. Ce sont là les fils de Hour, premier–né d'Ephrata, père de Beth–Léhem.
Psaumes 132:6  Nous en avons entendu parler à Ephrata, nous l'avons trouvé au pays de Yaar…
Michée 5:2  (5:1) Quant à toi, Beth–Léhem Ephrata, toi qui es petite parmi les phratries de Juda, de toi sortira pour moi celui qui dominera sur Israël ; son origine remonte au temps jadis, aux jours d'autrefois.

Ephrata la ville de la fécondité, celle qui verra arriver le Christ. Le symbolisme et la prophétie contenu dans ce "nom programme" est magnfique.

Article en construction

 

Paradisisches Wunder-Spiel - exemple de l'art d'Ephrata, notez l'étrange ressemblance avec Moroni (excepté les ailes), le sautoir autour du cou, et le noeud formé par la ceinture. Les arbres du jardin d'Eden, dont plusieurs Acacias, la Colombe au centre d'un astre rayonnant, les deux anges qui accueillent et présentent l'Esprit, les étoiles dans les nuées. Le coeur donnant naissance aux roses sans épines. Le symbolisme est fort riche.

PLANCHES D'ENSEIGNEMENT ESOTERIQUE DE LA ROSE-CROIX

QU'ON PU CONNAÎTRE LES R+C D'EPHRATA

 

LES ARCANES DE LA CREATION

Les trois sphères supérieures représentent l'abîme de l'éternité divine, puis le temps, enfin la naissance des quatre éléments et des planètes à partir du chaos originel. Au centre du parchemin, nous voyons la lumière jaillir des ténèbres entourée du bien et du mal. La partie inférieure de la gravure traite de la connaissance, source de vie. Les cercles aux sommets du triangle désignent les trois règnes minéral, animal et végétal. La vigne est le symbole du Christ et de la Sainte Cène.

Méditation sur l'arbre de la connaissance du bien et du mal

La main sortie de la nuée divine donne à l'homme l'arbre dont les branches portent, à gauche, "les fruits de la vie, de l'amour, de la lumière", à droite, ceux de la mort, de la colère, des ténèbres". Il ne s'agit pas de rejeter l'arbre entier, mais de choisir entre le salut et la damnation.

Grand Mystère, étude universelle

Cette gravure propose de méditer les mystères qui donnent la connaissance universelle. En haut les signes alchimiques du soufre vif, de l'antimoine et du mercure sublimé. La croix d'or porte l'inscription "Frater Rosae et Aurea Crucis" traduction : Frère de la Rose et de la Croix d'or. Au centre de la croix, en latin l'inscription dit "Seigneur Dieu qui nous a donné le signe".  Notez les deux pentagrammes inversés, dans la forme de l'orbite de Vénus, indique des processus du Grand Oeuvre alchimique.

La vérité simple

Cette vérité repose sur le grand mouvement qui entraîne la totalité de la création, hors de Dieu, puis à nouveau vers Dieu. Les étapes de cette émanation, pus de cette réversion, sont respectivement la nature avec le feu, l'air, l'eau et la terre, et les deux règnes végétal et minéral et le microcosme. Etre Rose-Croix c'est savoir que les ailes du grand Jéhovah protègent la foi comme la science.

 

 

 

 

 

 

 

 

 



01/10/2006
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 240 autres membres