Hymne à Ganesh - Hindouisme

HYMNE A GANESH

 

Ganesh Chalisâ

Jai Jai vandana bhuvana | nandana gauri ganesha ||
dukha dvandvana phandana harana | sundara suvana mahesha

Gloire, gloire, toute gloire à Toi, O Ganesh; à Toi, le monde entier rend hommage, Tu es le délice de Gauri et l'enfant charmant de Shiva. Tu es Celui qui détruis toutes les contradictions de la vie (NB : tels que joie et tristesse, vie et mort, désir et répulsion, etc.) et qui nous en délivre.

Jayati sambhu-suta gauri-nandana | vighna harana nasana bhava-phandana ||
jai gananayaka janasukha dayaka | vishva vinayaka buddhi-vidhayaka ||

Gloire à Toi, O fils de Sambhu et joie de Gauri; Tu es le destructeur de tous les obstacles et Celui qui nous libère tous de la naissance et de la mort. Gloire à Toi, O Chef des serviteurs de Shiva, Toi qui accordes le bonheur à tous Tes adorateurs, Maître de tous qui gouverne l'intelligence !

Eka radana gaja badana virajata | vakratunda suchi sumda susajata ||
tilaka tripunda bhala sasi sohata | chabi sakhi sura nara muni mana mohata ||

Ô Ganesh (Vakratunda), resplendissante est la défense unique qui pare Ton visage d'éléphant et joliment décorée est Ta trompe sacrée. La triple marque en forme de croissant sur Ton front est aussi gracieuse que la lune et les êtres célestes, les hommes et les ascètes qui contemplent Ta beauté ne peuvent s'en détourner.

Ura mani-mala sarohuna locana | ratna mukuta sira socha vimochana ||
kara kuthara suchi subhaga trishulam | modaka bhoga sugandhita phulam||

Sur Ta poitrine brille une guirlande de joyaux, dans Tes yeux la beauté du lotus bien épanoui et sur Ta tête une couronne de pierres précieuses. Tu délivres tes dévots de l'anxiété et dans Tes mains tu tiens une hache sacrée et un superbe trident. Parmi les friandises, les laddus sont Tes préférés, tout comme Tu aimes les parfums des fleurs.

Sundara pitambara tana sajita | charana paduka muni mana rajita ||
dhani shiva-suvana bhuvana sukha data | gauri-lalana sadanana bharata ||

Béni sois-Tu, Ô frère de Karttikeya, ô fils de Shiva et de Gauri; élégamment vêtu d'un beau costume de soie jaune, chaussé d'une paire de sandales de bois cloutées de pierres précieuses, Tu es la source de toutes les bénédictions au monde.

Riddhi siddhi tava chamvara sudharahim | mushaka vahana sohita dvarahim ||
tava mahima ko varne par | janma charitra vichitra tumhara||

(Les déesses) Prospérité et Accomplissement agitent au-dessus de Ta tête des éventails (chasse-mouches) royaux et Ton véhicule, la souris, (postée) à Ta porte, ajoute encore à Ta splendeur. L'histoire de Ta vie est si étrange et mystérieuse ! Qui peut se risquer à conter Ta magnificence qui dépasse tout ce que l'on peut en dire ?

Eka asura shiva rupa bavanai | gaurihim chalana hetu tavam avai ||
yaha karana te shri shiva-pyari | nija tana-maila murti rachi dari ||

Un démon, déguisé sous la forme de Shiva, avait pris l'habitude de venir (chez Elle) pour tenter d'abuser de Gauri. Afin de faire échouer ce projet, Gauri, la bien-aîmée compagne de Shiva, créa une forme divine à partir des excrétions de son corps.

So nija suta kari griha rakhavare | dvarapala sama tehim baithare ||
jabahim svayam shri shiva taham aye | binu pahichana jana nahim paye ||

Demandant à Son fils d'en être le gardien, Elle le plaça à la porte de sa demeure. Quand Shiva en personne arriva, le fils (de Gauri), ne le reconnaissant pas, Lui refusa l'entrée du palais.

Puchyo shiva ho kinake lala | bolata bhe tuma vachana rasala ||
main hum gauri-suta suni lijai | age paga na bhavana hita dijai ||

Shiva demanda :"Dis-moi, quel est Ton père ?". D'une voix douce comme le miel, Tu répondis :"Ecoute, Seigneur, je suis le Fils de Gauri; n'ose pas avancer d'un pas de plus".

Avahim matu bhuji taba jao | balaka se jani bata baRhao ||
chalana chahyo shiva bachana na manyo | taba hvai kruddha yuddha tuma thanyo ||

"O Seigneur ! Permets-moi de demander à ma mère la permission de Te laisser entrer; se disputer avec un simple garçon comme moi ne sera pas profitable". Passant outre à Ton injonction, Shiva tenta de pénétrer de force dans la maison; en sorte que fâché et dans une fureur noire, Tu Le provoquas.

Tatkshana nahi kachu sambhu bicharyo | gahi trishula bhula vasa maryo ||
Srisha phula sama sira kati gayau | chata uRi lopa gagana maham bhayau ||

Dans un accès de rage, Shiva brandit son trident et, sous l'emprise de l'erreur, le jeta sur Toi. Ta tête, tendre comme la fleur de sirisa, fut tranchée net et instantanément projetée vers le ciel où elle disparut.

Gayo sambhu jaba bhavana mamjhari | jaham baithi giriraja-kumari ||
puche shiva nija mana mushakaye | kahahu sati suta kaham te jaye ||

Quand Shiva entra joyeusement dans la pièce où se tenait Gauri, la fille du Roi des montagnes, il demanda en souriant : "Dis-moi, Sati, comment as-tu donné naissance à un fils ?"

Khulige bheda katha suni sari | giri vikala giriraja dulari ||
kiyo na bhala svami aba jao | lao sisa jaham se pao ||

En entendant son récit, tout devint clair. Gauri, quoique fille du grand Roi des montagnes, (bien connu pour son immobilité) fut si bouleversée et affolée qu'elle tomba au sol et s'écria : "Tu m'as causé un grand chagrin, mon Seigneur; maintenant, va-t'en et rapporte la tête coupée de mon fils, où qu'elle se trouve !".

Chalyo vishnu samga shiva vijnani | milyo na so hastihim sira ani ||
dhaRa upara sthita kara dinhyom | prana-vayu samchalana kinhyom ||

Shiva, expert en tous savoirs, prit le départ, accompagné de Vishnu mais, ayant échoué à retrouver la tête, ils rapportèrent celle d'un éléphant, la placèrent sur le tronc (de l'enfant) et lui insufflèrent la vie.

Shri ganeshashiva nama dharayo | vidya buddhi amara payo
bhe prabhu prathama pujya sukhadayaka | vighna vinashaka buddhi vidhayaka ||

Ce fut donc le Seigneur Shiva qui Te nomma Sri Ganesha et T'accorda Son savoir, Sa sagesse et l'Immortalité. Tu es, O seigneur, le premier à être prié; Tu apportes la joie à celui qui est plein de foi, Tu détruis tous les obstacles et Tu mets en oeuvre l'intelligence.

Prathamahim nama leta tava joi | jaga kaham sakala sidha hoi ||
sumirahim tumahim milahim sukha nana | binu tava kripa na kahum kalyana ||

Quiconque, dans le monde, t'invoque avant de s'engager dans une entreprise, trouve toutes ses tâches accomplies. Le seul souvenir de Ton nom donne le bonheur; sans Ta grâce toujours indulgente, il n'est de sécurité ni de bien-être nulle part au monde.

Tumharahim sapa bhayo jaga amkita | bhadavam chauthi chandra akalamkita ||
Jabahim pariksha shiva tuhim linha | pradakshina prithvi kahi dinha ||

Maudit par Toi, le visage de la Lune a été terni par le reflet sombre de la terre, tel qu'il apparaît au quatrième jour de la quinzaine claire (du mois) de Bhadrapada (Bhado), que personne n'oserait regarder de face. Lorsque Shiva a voulu tester Ta puissance et Ton intelligence, Il Te demanda de faire le tour de la terre.

Sadmukha chalyo mayura uRai | baithi rache tuma sahaja upai ||
rama nama mahi para likhi anka | kinha pradakshina taji mana shanka ||

Alors que Sadmukha (Ton frère Karttikeya) prenait son envol, assis sur son paon, Tu choisis un moyen plus aisé, sans même remuer; Tu écrivis le nom de Rama sur le sol et, sans inquiétude, Tu commenças à tourner autour.

Shri pithu-matu-charana dhari linhyo | ta kaham sata pradakshina kinhyo ||
prithvi parikrama phala payo | asa lakhi surana sumana varsayo ||

Avec une très grande vénération, Tu touchas les pieds de Tes parents et Tu tournas autour d'Eux à sept reprises. Ainsi fus-Tu récompensé d'avoir fait le tour de la terre, et cet exploit Te valut une pluie de fleurs que lancèrent les dieux.

"sundaradasa" ram ke chera | durvasa ashrama dhari dera ||
virachyo shri ganesha chalisa | shiva purana varnita yogisha ||

Alors qu'il résidait dans l'ermitage du Sage Durvasa, Sundaradasa, un dévot de Rama, composa cet hymne à Ganesha en quarante versets, juste comme le premier parmi les adeptes dans le Shiva Purana l'avait fait.

Nitya gajanana jo guna gavata | griha vasi sumati parama sukha pavata ||
jana-dhana-dhanya suvana sukha dayaka | dehim sakala subha shri gananayaka ||

Les Sages qui célèbrent la gloire de Ganesha chaque jour sont bénits d'une félicité sans bornes. Le Seigneur des serviteurs de Shiva, qui distribue richesse, descendance et bonheur à ses dévots, leur accorde par surcroît toutes sortes de choses auspicieuses.

(Doha)
Shri ganesa yaha chalisa, patha karai dhari dhyana | nita nava mamgala moda lahi ||
milai jagata sammana
||

Celui qui répète cet hymne avec conviction, est béni de bonheur et de dons agréables qui se renouvellent constamment, ainsi qu'un grand honneur.

Prière du matin

Extraits de la Shri Ganesha Purânam.

Prâtar namâmi gananâtham ashesha haetam brahmâdi
deva varadam sakala âgamâdyam;
dharma artha kâma phaladam bhava-moksha haetam;
vâchâma agocharan anâdim ananta-rûpam

Ce matin, par cette prière, je médite sur le Seigneur Ganesha : Ô mon Seigneur Ganesha ! Tu es la source de tout cet univers, la source des êtres sensibles comme de la matière insensible. Tu as béni Brahmâ et les êtres célestes en accomplissant leurs souhaits. Tu es vénéré par tous les Vedas et par toutes les écritures sacrées. Tu accordes la vertu (dharma), les richesses (artha), l'amour (kâma) et la libération (moksha) à tous Tes adorateurs. Tu es au-delà des mots et de l'esprit. Tu es éternel, Tu es la Vérité Infinie. Salutations !

Prâtar namâni kamalâpatim ugra vîryam;
nânâvatâra niratam nijarakshanâya;
kshîrâbdivâsam amarâdhipa bandham aesham;
pâpâpaham ripuharam bhava-mukti haetam

Je médite sur le Seigneur Mahavishnu, l'époux de Mahalakshmî - la déesse de la richesse -, le Seigneur tout-puissant qui s'incarne sans cesse pour la protection du Bien et la destruction du Mal. Je médite sur le Seigneur Vishnu dont le séjour est l'Océan de Lait, le coeur de l'homme, Celui qui nous délivre de l'esclavage du karma et des renaissances. Au Seigneur Vishnu, j'offre de tout mon coeur mes salutations matinales

Prâtar namâmi girijâpatam indumaulim;
vyâghrâjinâvritamuda tadayam nandjae;
narayanaendra varadam surasiddha justam;
sarpâm trishula damarûn dadhatam purârim

Dans mes prières matinales, je médite sur le Seigneur Shiva, l'époux de Shakti, Celui qui a un croissant de Lune pour parer Son front; Celui qui est vêtu d'une peau de tigre; Celui dont l'oeil de feu réduisit Kamâ en cendres; Celui qui est vénéré par Vishnu, Indra et tous les autres êtres célestes auxquels Il accorde ses immenses bénédictions. Au Seigneur dont les serpents sont les ornements, dont le trident et le tambour sont les armes, à Celui qui détruisit le démon Tripurâ, à Ce Parashiva, je présente toutes mes salutations. Puisse-t-Il me bénir.

Prâtar Namâmi dîna nâtham aghâpahâram;
gâdândhakâra haram uttama loka vandyam;
vedatrayâtmaka mudastasurâri nâyam;
jnanaika haetam urushaktim udârabhâram

Chaque matin, j'offre mes salutations au dieu Soleil qui, de ses rayons, dissipe les ténèbres de ce monde; il détruit nos erreurs et nous rend heureux. Il est vénéré par les habitants du ciel et des autres grands mondes (lokas) au-delà. Il est la personnification de la connaissance pure. Sa bravoure et sa force sont exceptionnelles. Je Lui présente toutes mes salutations. Puisse-t-Il me bénir.

Prâtar namâmi girijâm bhavabhuti haetam;
samsâra sindhu parapâratarim trinaetrâm;
tâttvâdi karana mudstâsurâri nâyâm;
mâyenayîm suramunîndra nutâm suraeshîm

Je médite sur la Déesse Girija -Shakti-; la fille du Mont Himalaya. Elle est la source de la plus grande abondance du Seigneur Shiva. Elle est la Mère Divine qui prend soin de nous à travers l'océan des renaissances. Elle est Mahâmâya, à la fois source de l'erreur et Celle qui écarte l'erreur. Elle est la personnification de la pure connaissance de Brahman. Elle est la Déesse Suprême, Devî, vénérée par les Devas et les Sages. Je présente mes respects à cette Divine Mère. Puisse-t-Elle me bénir.



20/05/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 237 autres membres