Le mystère du V.I.T.R.I.OL et l'Alchimie

Le Mystère du V.I.T.R.I.O.L.

 

par

Adama

 

 

 

 

En Alchimie V.I.T.R.I.O.L. est une très ancienne formule, plus exactement l'acrostiche latin de : Visitae Interiorae Terrarum Rectificando Invenies Ocultum Lapidem.

Traduction : Visite l'intérieur de la terre, et en rectifiant, tu découvriras la pierre cachée des Sages.

 

C'est ici l'une des multiples clefs du processus du Grand Œuvre, codé par les anciens Alchimistes. De nos jours, nous pouvons utiliser cette formule pour nous même. La pierre cachée c'es le trésor que nous avons tous en chacun de nous, et en descendant à l'intérieur de la terre = notre être, nous pourrons nous rectifier, c'est-à-dire nous changer nous même, pour nous améliorer.

 

Mais il y a aussi une autre explication, est-ce que les anciens qui créèrent cette formule connaissait cet ancien mythe selon lequel la terre serait creuse ? Cela est fort possible, et V.T.R.I.O.L. serait alors une phrase codée indiquant aux initiés qu'il existe un monde à l'intérieur du notre terre.

 

L'Alchimie est une science traditionnelle presque perdue. De nos jours on pense tout de suite à la transformation du plomb en or… mais ce n'était pas « que » cela. C'était aussi une spiritualité fondée sur une symbolique fort riche. Une symbolique que l'on retrouve dans les livres qui nous sont en parti parvenu, comme le livre des figures hiéroglyphiques d'Abraham, qu'avait en sa possession Nicolas Flamel.

 

Les planches d'Alchimie, comme dans le Mutus Liber (Livre Muet) sont magnifiques, et montrent les étapes du Grand Œuvre. Comme la récolte de la rosée des philosophes. Qui consiste a passé un grand drap blanc sur un champ recouvert de rosée matinale, et de la recueillir dans un récipient, cette rosée étant utilisée par l'alchimiste.

 

La compréhension exacte des symboles de l'Alchimie semble oubliée, le philosophe Michel Serres déclarait à la Sorbonne, qu'après avoir étudié pendant plusieurs années ce vaste domaine symbolique, il restait tout aussi énigmatique.

 

Malgré cela, c'est un domaine très intéressant, et les Alchimistes ne sont point ces farfelus que l'ont pourrait croire, l'un des plus grands fut Paracelse (1493-1541), qui découvrit le Zinc et qui le premier, prescrit des médicaments « modernes » à des malades. Il fut le premier à comprendre, que la digestion n'est pas le fait d'une cuisson, mais d'une fermentation, et cela grâce à son étude expérimentale de l'Alchimie. Il est aussi l'un des précurseurs de l'homéopathie. Paracelse, comme tous les Alchimistes, enseignaient qu'il fallait étudier le Grand Livre de la Nature.

 

L'Alchimie serait née en Egypte, où le nom du pays Al-Khemi, aurait donné le mot Alchimie. Alexandrie fut l'un des hauts lieux de l'Alchimie antique, et cette ville donna naissance à Marie la Juive, qui inventa le « bain marie » utilisé couramment depuis en cuisine ! La voie sèche serait celle de l'art du feu, mais aussi de l'embaumement,  des techniques anciennes et l'art humide celui des onguents. Le bleu égyptien était fait en brûlant un minerai, en lui faisant atteindre plus de 1000 degrés, et l'ont ignore encore comment ils arrivaient à cela, avec les moyens qu'ils avaient à leur disposition.

 

Le dernier Alchimiste connu est Fulcanelli, qui vécu au début du XXe siècle,  dont l'identité reste encore inconnue de nos jours, il écrivit de nombreux ouvrages qui sont restés des classiques, comme les demeures philosophales et le mystère des cathédrales.

 

Le Livre de Mormon parle-t-il de l'Alchimie? Nous trouvons, dans certains passages des allusions au travail des métaux, et à l'art de la forge, par exemple en Ether 10 ; 23

 

Et ils travaillaient toutes sortes de minerais, et ils faisaient de l'or, et de l'argent, et du fer, et de l'airain, et toutes sortes de métaux; et ils les tiraient de la terre pour obtenir du minerai d'or, et d'argent, et de fer, et de cuivre. Et ils firent toutes sortes de fins ouvrages.

 

Il ne s'agit pas de la tranformation des métaux au sens propre, mais de l'extraction du minnerai, donc l'art de la forge. Un art qui est au fondement de l'initiation des anciennes cultures.

 

Artcle en construction

 

 

 

 



26/09/2006
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 237 autres membres