Les francs-maçons sont ils les héritiers des chevaliers de Table Ronde?

LES FRANCS-MAÇONS SONT-ILS LES HERITIERS DES CHEVALIERS DE LA TABLE RONDE ?

Par le Dr Jean-Victor Kamani

Auteur du best seller « le onzième templier »

Le célèbre roman de Chrestien de Troyes est né à la cour des Comtes de Champagne, eux-mêmes liés de près à la fondation de l'Ordre du Temple. Dans ce roman, Perceval était le "fils de la dame veuve", appellation désignant les prophètes (dont Jésus), repris ensuite par la Franc-Maçonnerie. Quittant sa mère veuve, Perceval s'éloigne de son noble destin de chevalier. Il connait un grand nombre d'aventures, et une nuit, dans le château du Roi Pêcheur, le Graal lui apparait, porté par une demoiselle très belle, élancé et bien paré, fait d'or le plus pur, serti de pierres précieuses. Le lendemain, Perceval quitte le château sans avoir posé les questions qu'on attendait de lui, sur le Graal, son origine ou sa raison d'être.

- Perlesvaus (auteur anonyme, peut-être un Templier).

L'action se déroule dans l'ombre des Templiers. Dans un château, on assiste à un conclave d'initiés, puis à une cérémonie où Perceval est reçu par 2 maîtres entourés de 33 hommes vétus de blanc, portant sur la poitrine une croix rouge. On y trouve des allusions à l'univers de la magie (têtes scellées de plomb et d'argent), un domaine reservé aux Templiers.

- Parzival (Wolfram Von Eschenbach - 1195 à 1216)

Là aussi, on trouve de nombreuses allusions sur les Templiers, gardiens du Graal et de sa famille. Le Graal ne se dévoile pas à tous et doit rester secret "car personne ne peut accomplir la quête du Graal sans être en telle estime auprès du ciel qu'on le désigne d'en haut pour être admis dans son voisinage". Pour Von Eschenbach, le Graal est un objet mystérieux entraperçu par Chrétien de Troyes, sorte de corne d'abondance, mais aussi "une pierre venue des cieux" d'une pureté précieuse, avec des symboles alchimiques comme le phénix, emblème de Jésus mort et ressuscité.

 Plus loin, la crucifixion remplace la pierre puis Madeleine apparaît derrière le symbole de la colombe. Les protecteurs du Graal sont les Templiers, et ses propriétaires sont tous membres d'une famille juive aux branches nombreuses et éparpillées. L'une des branches habite le château du Graal, Mansalvaesche (Montsalvat?) identifiable à celle de Montségur. Ce château est peuplé de: la gardienne Repausse de Schoye (Repause de Joie) et Anfortas, le Roi Pêcheur, seigneur des lieux dont Parzival est l'héritier (voir l'arbre généalogique). Les serviteurs du Graal sont initiés à un mystère et sont envoyés dans le monde pour agir en son nom et, parfois, accepter un trône, car le Graal possède le pouvoir de créer les rois.

Les femmes peuvent à la rigueur révéler leurs origines, mais pour les hommes c'est un interdit absolu, étant même tenus à n'autoriser aucune question à ce propos. Parzival est donc une oeuvre initiatique et non un simple roman.

 

LA KABBALE ET LES CHEVALIERS DE LA TABLE RONDE.

« Il faut rassembler ce qui est épars », phrase typiquement franc-maçonne, ressemble étrangement au Tikkoun de la Kabbale, où il faut rassembler toutes les étincelles, toutes les énergies, pour recréer une lumière divine, en vue d’une rédemption de l’Homme.

Pour Wolfram Von Eschenbach, le Graal se définit comme le symbole d'une expérience intérieure, d'un état de l'être et de l'esprit, impliquant recherche et transformation, illumination et union mystique, d'où un rapprochement avec la Kabbale, interprétation juive, ésotérique et symbolique des textes de la Bible. La Kabbale est très étendue à l'époque des romans du Graal. Tolède est le centre d'études kabbalistiques ainsi que dans tout le Sud de la France, et à Troyes, une école dirigée par Rashi, le plus célèbre des kabbalistes médiévaux en 1070. L'expérience kabbalistique comprend une série de rituels qui conduisent d'étape en étape l'initié vers un plus haut niveau de conscience et de connaissance, comme par exemple, le Tiféret, degré qui marque le passage du monde des formes au monde informel, renaissance dans un autre univers, celui de l'harmonie et de l'unité parfaites, ce qui ressemble à la résurrection de Jésus. Certains symboles sont associés au Tiféret:

<!--[if !supportEmptyParas]--> <!--[endif]-->

      - un vieil ermite, tel l'oncle de Parzival qui était un sage.

      - le cube, tel la pierre de Von Eschenbach

      - une croix rouge, telle celle des Templiers.

Le Graal et la Kabbale sont tous les deux une démarche vers une plus grande perfection. On doit construire un temple dans son âme pour progresser vers la purification intérieure, pour créer la vie spirituelle, pour retrouver ses racines dans sa conscience. Seul le travail intérieur permet l’ascension dans les mondes qui nous entourent. Il faut déplacer sa conscience personnelle pour que cette ascension se fasse. L'homme doit sentir la nécessité pour lui d'un engagement spirituel. Chaque monde représente sur le plan spirituel un domaine qui exprime et manifeste la totalité de l'Univers. Il est une construction de 1'univers. Ces mondes ou ces plans peuvent être divisés en quatre. Nous pouvons les voir symboliquement comme étant

I - EMANATION, domaine représenté par un Ange.

2- CREATION, niveau représenté par 1'aigle.

3 - FORMATION, niveau représenté par un Lion.

4 – ACTION, la Terre représenté par le Taureau.

Au centre : l'Homme ou le Messie suivant les croyances.Ce sont les 4 personnages de la vision d’Ezéchiel.

 



16/04/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres