Les secrets de la navigation antique : Le lac de Nemi et ses navires géants. Commission archéologie du Livre de Mormon

Le miroir de Diane contient-il

les secrets de la navigation antique ?

 

 Lac de Nemi - Italie

 

 Reconstitution en 3D des navires géants du lac de Nemi, qui ont révolutionné nos connaissances dans le domaine nautique des anciens Romains.

 

Le lac de Nemi, situé en Italie, près de Rome, est enchâssé dans un cratère, et portait le nom de « Miroir de Diane ». Un culte  à la déesse lunaire était rendu en ces lieux pendant l'Antiquité.

 

Une légende locale assurait que des navires magnifiques, construits sous le règne de l'Empereur Caligula, dormaient au fond des eaux.

 

Entre 1929 et 1932, deux vaisseaux étonnants sont découverts, il s'agit réellement des « Titanic » de l'Antiquité, alliant avancée technologique, grandeur et luxe.

 

Remarquez l'échelle de l'homme en comparaison de ce paquebot de l'Antitquité. Ce sont vraiment des navires étonnants et innatendus pour les spécialistes concernant l'Antiquité

 

 

Ces navires ont étonnés les architectes navals de notre époque, ils possédaient des clous qui ne rouillaient pas, qui semble-t-il furent conçus par un moyen électrolytique… mieux, ces navires possédaient des pompes très perfectionnées à eau, mais aussi des trains de roulement à bille, dont la finalité a divisé les chercheurs. Soit ils servaient pour remonter les ancres, ancres modernes dans leurs formes ! Soit ils servaient à faire tourner la statue de Diane qui était placée sur l'un de ces magnifiques navires.

 

Le souvenir du culte de Diane au Lac de Nemi est encore vivace de nos jours, ce tableau le montre bien il s'intitule "fatalagonemi" la fée du Lac de Nemi.

 

Les dimensions sont énormes pour l'époque, 70 mètres de long pour 18 mètres de large, les ancres en bois mesurent 5 mètres de long !

 

Vue d'artiste d'un des navires géants du Lac de Nemi, mais les couleurs et les formes générales sont ici purement imaginaires, la réalité est autrement plus fascinante et incroyable!

 

Pourtant aucun auteur antique ne parle de ces navires de Caligula. Et ils ont existés. Notre commission archéologie du Livre de Mormon va approfondir ce sujet. Il est certain que des navires capables de navigation océanique ont existé déjà à l'époque, et que nous avons sous-estimé le savoir faire des architectes navals du monde Antique. La découverte de l'Amérique par des peuples anciens est très probable, mais son souvenir, comme celui des navires avancés que l'on a retrouvé dans le lac Nemi a été oublié. La chute de l'Empire Romain et avec lui, les connaissances du monde Classique ont causé une véritable amnésie, comme disait Carl Sagan, de ce que fut l'Antiquité.

L'utilisation de ces navires géants fut semble-t-il religieuse et non de plaisance, il s'agissait de véritables temples flottants. Les historiens sont divisés pour savoir si on rendait un culte à Isis ou à Diane sur ces navires. Après les années 41 après J.-C. l'existence de ces vaisseaux fut semble-t-il oublié, du moins d'après la documentation que les modernes possèdent.

 

Les navires du lac de Nemi ont été construits selon les plus hauts critères « technologiques » romains. Le principal intérêt de ces bateaux consiste dans le fait que cela prouve que les Romains étaient capable de construire de grands navires, utilisant des principes que l'ont pensaient « modernes ».

 

 Détail de l'intérieur luxueux de ces palais flottants, véritable paquebots antiques

Le plus grand de ces navires était un palais flottant destiné à l'Empereur Caligula, et pour sa part, ne semble pas avoir eu une fonction religieuse. Equipé d'installation luxueuse, ce navire peut être comparé à un paquebot ! Il possédait le chauffage central, des mosaïques d'une grande beauté, des palais avec des salles magnifiques, et la tuyauterie étaient en marbre. Les clous de la charpente du navire étaient traités selon un procédé électrolytique, ce qui a étonné les archéologues. Cela veut dire qu'ils ne rouillaient pas. D'ailleurs ces clous ont été retrouvés dans un état de conservation exceptionnel, malgré un séjour plus que millénaire dans l'eau.

 

Clou provenant d'un des deux navires géants du lac de Nemi ayant subi un traitement électrolytique à l'époque pour ne pas rouiller. Une technologie étonnante ....

Ancre géante de forme moderne d'un des navires du lac de Nemi

 

Ces navires posent la question de savoir si l'Antiquité a connu de grands navires capable de tenir la haute mer, pour des navigations océaniques. Des éléments épars qui nous viennent de différentes régions du monde, font pencher la balance dans le sens d'une connaissance du continent américain dans l'Antiquité. Par exemple la présence de cristaux de tabac dans des momies égyptiennes, notamment celle de Ramsès II, est étrange, or le tabac, est une plante typique de l'Amérique du Sud.

 

Des relations transatlantiques dans l'Antiquité sont donc possibles, elles sont admises par le chercheur Martin Bernal, historien à Cornell University, ou encore par Alice Kehoe de l'université Marquette au Mexique. Autres éléments à verser au dossier, des jarres romaines furent découvertes sur les côtes du Brésil, provenant d'un navire romain. Contre argument : si les romains entretenaient des relations commerciales avec ce continent, des éléments de constructions romaines auraient été découvert en Amérique. Mais rien n'empêche une découverte fortuite par un vaisseau romain au grès des alizés ou des courants marins, ou tout simplement des civilisations existant déjà en Amérique, les romains ont pu très bien faire du commerce sans pour autant établir des cités ou des comptoirs.

 Reconstitution d'un hypothétique  navire romain de haute Mer. Un tel vaisseau aurait pu très bien atteindre le continent américain sans problème. L'existence des navires de Nemi permets d'envisager l'existence de tels bâtiments.

Une chose est certaine, des navires antiques ont bien atteint le Nouveau Monde, que cela soit voulu ou le fait du hasard.

 

Le livre de Mormon nous parle à plusieurs reprises de construction de navires antiques, pouvant tenir la haute Mer. Par exemple le livre d'Alma 63 ; 5 nous citons : Et il arriva que Hagoth, homme extrêmement habile, s'en fut construire un navire extrêmement grand dans les régions frontières du pays d'Abondance, près du pays de Désolation, et le lança dans la mer de l'ouest, près de la langue étroite qui menait au pays situé du côté du nord.

 Autre vue d'artiste d'un de ces vaisseaux romains de navigation océanique, forts probables pour les spécialistes de la navigation antique.

L'action ici a été datée aux environs de 56-52 av. J.-C. Ce type de navire est très probable selon ce que nous savons par exemple des navires phéniciens, capable de tenir la haute Mer, et peut être, d'aborder au Nouveau Monde. De même le livre d'Ether parle de navires petits mais d'une technique déjà avancée, puisqu'il s'agit de barques ayant « la légèreté d'un oiseau sur l'eau » (Ether 2 : 16/17) mais aussi étanches. Il serait même possible qu'ils se soient agit de sortes de submersibles… Ether 2 : 24 fait penser à cela : « je vous ferai remonter des profondeurs de la mer ».

 

Tout cela est plausible est loin d'être naïf ou farfelu. Les modernes ont quelque fois le tort de penser que tour a été inventé à notre époque, mais il faudrait se rappeler de la Sagesse de Salomon dans l'Ecclésiaste quant il est dit « rien de nouveau sous le soleil ».

 

Quels secrets ont pu bien rapporter dans le Monde Romain, de tels vaisseaux si toutefois ils ont bien sur existé. Mais depuis "l'invention" des vaisseaux géants de Nemi, nous sommes dans le domaine du possible.

 

La découverte et l'étude des navires géants du lac de Némi permettent désormais d'envisager l'existence de navires avancés, capables de grandes navigations. Certes les navires du lac de Némi n'étaient pas conçu pour la haute Mer, mais rien n'interdit de penser, que la même technologie a pu être employée pour construire des navires d'exploration des océans. La civilisation antique était plus avancée que celle du XVIIIe siècle, en bien des domaines, siècle des lumières qui fut celui des grandes expéditions maritimes comme celles de Cook ou de Lapérouse. Les romains ont pu très bien commanditer des expéditions semblables sur les mers, certes ils ne connaissaient pas l'usage de la boussole (quoique certains archéologues pensent que les phéniciens utilisaient pour leur part, une sorte de boussole conçu à partir de fer météoritique magnétique, mais c'est encore controversé). La découverte de l'Amérique dans l'Antiquité ? La chose est loin d'être absurde, et il est certain que des découvertes futures iront dans le sens d'une connaissance de l'Amérique par les Anciens.

 

 

QUELQUES RECONSTITUTIONS DES VAISSEAUX GEANTS DU LAC DE NEMI

 

 

 

Le concept même de tels navires étaient inconcevables pour les "modernes" avant la découverte effective de ces magnifiques vaisseaux. Une tradition orale présente dans la région du Lac Nemi, avait toujours dit qu'il existait au fond du lac des navires prestigieux et énormes. La tradition orale était bien authentique, et cela démontre qu'il ne faut pas mépriser les Anciens au nom de notre "modernité". L'humilité doit rester de mise face à notre ignorance de bien des éléments du monde Antique.

 

 

 Les robinets en bronze d'un des deux navires du Lac de Nemi, leur conception est moderne... Les archéologues ne pensaient pas que de tels objets étaient possible à cette époque dans cette conception là. Et pourtant, c'était donc bien le cas.

 

 

Vue de face du mécanisme d'un de ces robinets en usage sur ces "paquebots" géants antiques.

 

 

La lune, l'astre aux cornes d'argent de Diane brille au-dessus du Lac de Nemi. Et les navires géants abritent alors d'étranges cérémonies dédiées aux mystères de Diane et de son astre; la Lune. Voir ces immense navires se déplacer dans ce lac, devait être un spectacle fort impressionnant. Il en imprégna la mémoire locale pour des dizaines et des dizaines de siècles!

 

 

 

 



04/12/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 237 autres membres