Les templiers sont-ils allés en Amérique?

Les Templiers sont-ils allés en Amérique ?

 

Par Adama

 

 

« Et je regardai, et je vis un homme parmi les Gentils ; il était séparé de la postérité de mes frères par les grandes eaux ; et je vis l'Esprit de Dieu descendre sur cet homme et agir en lui ; et il s'en alla sur les grandes eaux, et se rendit auprès de la postérité de mes frères qui vivaient dans la terre promise. »

                                                            . 1 Néphi 13 : 12 .

 

 

 

 

 

C'est l'écrivain Jacques de Mahieu qui le premier en France, osa lancer l'idée, dans son ouvrage « Les templiers en Amérique » (publié une première fois chez Robert Laffont, puis chez j'ai Lu, et traduit dans plusieurs langues), que les chevaliers au Blanc-Manteau connaissaient le continent américain. C'est une hypothèse qui paraît saugrenue, et qui est étayée par très peu d'éléments positifs, tangibles. Néanmoins, il faut reconnaître qu'il existe des choses troublantes, que nous allons examiner dans cet article.

 

Les Anciens connaissaient très probablement l'existence de l'Amérique, au moins certains voyageurs comme par exemple le Grec Pythéas « le massaliote » (environ 340 av. J.-C.), ou des navigateurs phéniciens qui s'aventurèrent au-delà des colonnes de Melkart. Ces connaissances nous sont parvenues très fragmentaires, et divisent encore les spécialistes, mais ce sont de « vraies » questions qui se pose à notre science.

 

Lorsque les croisades (à partir de l'a 1099) sont lancées pour reconquérir le tombeau du Christ, à Jérusalem, l'Ordre des Pauvres Chevaliers du Christ, autrement dit les Templiers sont fortement représentés sur place. Ont-ils eu des contacts avec des érudits locaux, qui connaissaient les voyages anciens vers un autre continent inconnu ?

 

 La flotte de Christophe Colomb arrivant près d'Hispaniola

 

Reconstitution du Temple, deux chevaliers,  et à l'arrière plan, un sergent du Temple. Et derrière cette scène une nef du Temple frappée de la croix rouge, qui ressemble à s'y méprendre à celles qui seront dessinées sur les vaisseaux de Colomb

 

 

 

Ce qui a attiré l'attention des enquêteurs sur ce problème, c'est l'existence d'un important port donnant sur l'océan Atlantique à la Rochelle, et l'existence d'une grande « flotte de l'Atlantique » appartenant à l'Ordre du Temple. Les historiens savent également que lors de la condamnation des Templiers, des chariots comportant des archives et des biens monétaires quittèrent l'enceinte du Temple à Paris, qui était alors la maison mère du Temple, pour se rendre à la Rochelle. Là on chargea le contenu des chariots sur des navires, et ces navires quittèrent le port pour une destination inconnue. La flotte de l'Atlantique se volatilisa purement et simplement. Aucun port connu de l'époque n'accueillit ces bateaux, et le mystère reste entier.

 

Reconstitution de la Santa Maria, le navire amiral de Christophe Colomb lors de son premier voyage.

 

On fait remarquer à juste titre que cette flotte aurait pu très bien traverser l'Atlantique, et atteindre soit des îles proches du continent, soit le continent lui-même. Si les templiers avaient un petit comptoir aux Amériques, celui-ci devait disparaître avec le temps.

 

Autre indice de « quelque chose » dans le sens d'un secret des templiers sur l'existence d'un Nouveau Monde. Lorsque Christophe colomb établit sa flotte d'exploration, composé par 2 caravelles et un navire plus léger, que la tradition baptisera plus tard sous les noms de Santa Maria, la Pinta et la Nina.


Ce qui frappe l'observateur, c'est que les navires de Christophe Colomb portaient tous les croix rouge pattée des templiers ! L'arborant fièrement dans sa voilure sous le vent les conduisant droit vers le Nouveau Monde.

 

La croix rouge des caravelles porte en son centre un cercle, certains y voient le symbole de l'innocence et de la perfection du Temple, comme codé en plein centre des voiles des vaisseaux de Colomb ! L'explorateur aura-t-il eu entre les mains quelques secrets plus anciens, provenant des Templiers via la Terre Sainte !

 

Image extraite du film américain "Benjamin Gates et le trésor des templiers" qui reprend pour la trame de son histoire, l'affaire de la flotte templière partant de la Rochelle et voguant  à travers l'Atlantique vers le Nouveau Monde. C'est la première fois que l'ont porte à l'écran ce récit controversé. Le film n'a donc pas la primeur du fait, mais nous devons cette hypothèse aux années 1970 et notamment à certains chercheurs indépendants comme Jacques de Mahieu. 

 

Les spécialistes de la navigation ne seront en revanche probablement pas d'accord avec le fait que des nefs médiévales puissent traverser l'océan Atlantique. Il faut effectivement souligner que les caravelles utilisées par Christophe Colombe, et dont les armateurs; les frères Pizon, ont conçu des navires résistants, n'ont rien à voir avec les caraques et autres nefs du Moyen-Âge. La théorie de navires conçus par les templiers, sur des modèles antiques, phéniciens par exemple, à la faveur de leur séjour en Terre Sainte, n'est pas du tout probable. De tels vaisseaux auraient été connus, ne serais-ce qu'en raison du fait que le port de la Rochelle n'avait aucun caractère secret à l'époque. Ce n'était pas une base 51 templière!

 

Par contre, il est probable qu'une Nef puisse, avec de la chance, survivre à une traversée de l'océan Atlantique, l'expérience de l'explorateur Thor Heyerdhal a démontré que l'on peut naviguer sur un océan déchaîné avec un simple radeau en roseau.

 

Terre! La vigie redonne espoir à l'expédition maritime de Christophe Colomb, l'histoire du Nouveau Monde s'ouvre pour l'Ancien Monde...pour le meilleur et pour le pire. Une épopée digne d'Homère...

 

Les renseignements que possédaient Christophe Colomb peuvent avoir également obtenu par d'autres sources, notamment les écrits des Anciens, dont certains font clairement mention d'un continent par delà l'Atlantique. Point n'est besoin de faire appel à l'hypothèse des Templiers. Néanmoins, cette croix pattée présente sur tous les navires de la flotte de Colomb nous interpelle. Simple signe en hommage aux templiers persécutés? et qui survivront dans la péninsule ibérique sous le nom d'Ordre de Calatrava? Ou encore croix utilisée dans un sens apotropaïque, pour conjurer le sort, et apporter avec soi la lumière de la Foi au milieu des ténèbres de l'ignorance? Misssion secrète de Colomb missionné par des Marranes, ayant espoir de trouver une nouvelle terre de promission? Tout a été dit à ce sujet, mais rien de décisif n'a permis d'affirmer ou d'infirmer ces questions.

 

Article en construction

 

 

 

 

 

 

 

 



18/01/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 237 autres membres