Matière de Bretagne et Initiation

(Publié avec l'autorisation de l'auteur, pseudonyme Arthur de Camaalot.)

 

"Le mystère du Graal réside avant tout dans le coeur de l'homme  lorsque celui-ci  a pleinement pris conscience de   la présence de Dieu en lui (le Soi divin)."

                                                                                      . Patrick Rivière .

 

MATIERE DE BRETAGNE ET INITIATION

 

 

Seigneurs Chevaliers et ami(e)s lecteurs,

 

La quête du Saint-Graal constitue ce que les ethnographes appellent l'initiation primitive, une initiation qui permet d'avoir accès à une réalité cachée. Cette initiation primitive comportait trois degrés successifs, que l'on retrouvera dans les sociétés initiatiques qui se développeront par la suite. Dans la Matière de Bretagne, ces degrés se retrouvent, au moins pour les deux premiers juxtaposés, chaque degré étant représenté par un chevalier différent et des aventures particulières.Il y a le degré auquel accède Gauvain et celui auquel accède Perceval. L'initiation au troisième degré se fera avec Galaad. Gauvain dont le nom vient de Gwail Awain (aux longs cheveux d'or) peut symboliser le soleil. Il est l'astre du jour qui combat les ténèbres de la nuit et le néant de la mort. Il est le candidat de l'initiation au premier degré, qui est l'initiation de la Lumière. Mais il ne réussira qu'à moitié sa tâche, il s'endort dans le château du Graal, dont il ne voit qu'une image indirecte. Il parvient donc à ce que les ésotéristes nomment le "degré masculin". Les romans du Graal et la Queste cistercienne transmettent une initiation à l'Amour et à la Femme, il faut aller au-delà de l'expérience de Gauvain pour la connaître. Dans les romans du Graal, Perceval est le type même de l'adolescent, il ne sait pas que l'Amour, c'est, en effet de rechercher sa mère, mais sous l'apparence d'une autre femme. Perceval est pur malgré lui, il est prédestiné à trouver le Saint-Graal et à connaître l'Amour libérateur.

Il sera initié au second degré, par la grâce de Dieu. Le troisième degré, c'est qui est appelé "le degré divin", celui de l'androgynat spirituel. Il peut correspondre, en effet, à l'accession de Perceval à la Royauté, dès que le héros aura su intégrer à son âme l'amour féminin, transmuer ensuite cet Amour en Amour divin, et promouvoir enfin son âme vers l'Esprit. Ce troisième degré est celui de Galaad. Il est un pur ascète en quête d'absolu, il veut l'union mystique avec l'Eternel dans la contemplation du Saint-Graal. Il devra posa la question qui lui ouvrira l'accès à un autre monde. Ce degré ultime d'initiation, chacun de nous à la Table Ronde peut l'obtenir, chacun de nous peut devenir Galaad s'il s'en donne la peine. Il est donné à chacun de nous de contempler le Saint-Graal.

 

 Les romans du Graal parlent d'un état qui s'appelle "l'Anschau", qui est constitué par un état transcendant de la conscience, obtenu au moyen de la méditation, permettant d'échapper au temps et à l'espace et d'appréhender ainsi les réalités supérieures de l'esprit. C'est l'ouverture de conscience qui donne accès au château du Saint-Graal et de ses sublimes mystères. C'est tout à fait comparable aux résultats obtenus par la méditation, par la grande mystique chrétienne d'origine juive sainte Thérèse d'Avila, qui parlait des "châteaux de l'âme" liés à ses expériences extatiques. Pour obtenir ce résultat, il faut se comporter en chevalier d'élite, il faut réunir en soi les qualités de l'adepte de l'amour courtois, les vertus du chevalier et de la sainteté. Objectif pour le moins très difficile, mais qui n'est pas hors d'atteinte pour qui veut vivre la Quête. Le troisième degré est à portée de notre main, que notre coeur soit sensible au monde féerique et merveilleux du Saint-Graal.


Que Dieu vous bénisse tous.

 

Arthur de Camelot



17/03/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 239 autres membres