Nephi et le Temple de Salomon - Le premier franc-maçon du Nouveau Monde

Les références au Temple de Salomon dans le Livre de Mormon

 

 Réplique de sanctuaire antique retrouvé en Israël, modelé d'après le Temple de Salomon. On y reconnaît les deux colonnes caractéristiques Jakin et Boaz. Cet objet est exposé au Musée des Antiquités d'Israël.

 

NEPHI PREMIER FRANC MACON DU NOUVEAU MONDE

_____________________

 

 

2 Nephi 5 -15/17

 

15  Et j'enseignai à mon peuple à construire des bâtiments et à travailler toutes sortes de bois, et de fer, et de cuivre, et d'airain, et d'acier, et d'or, et d'argent, et de minerais précieux, qui étaient en grande abondance.

16  Et moi, Néphi, je construisis un temple; et je le construisis à la manière du temple de Salomon, sauf qu'il n'était pas construit d'autant de choses précieuses; car on ne les trouvait pas dans le pays, c'est pourquoi il ne pouvait pas être construit comme le temple de Salomon. Mais le genre de construction était semblable au temple de Salomon; et l'exécution en était extrêmement fine.

17  Et il arriva que moi, Néphi, je fis en sorte que mon peuple fût industrieux et travaillât de ses mains.

___________________

 

 

Nephi initié à l'art de construire, le premier Bâtisseur du Nouveau monde

 

Le deuxième Nephi du Livre de Mormon nous cite nominalement le Temple de Salomon. Le souvenir de la splendeur du Temple de Jérusalem est encore vivant, il est bien spécifié qu'il sera moins beau que celui du Roi Salomon. Pour édifier ce nouveau Temple en terre de promission, il faut que Nephi ait disposé de confréries de bâtisseurs, à n'en point douter, la Maçonnerie était déjà au Nouveau Monde avec Nephi et son peuple. A partir de cette édification, les néphites vont enseigner la loi de Moïse, et tenir des annales.

 

Quelque part au Nouveau Monde doit exister les fondations d'un Temple semblable à celui de Jérusalem, également disparu.

 

Problématique :

 

Le temple en Amérique a été édifié sous la direction de Nephi trente ans après le départ de Jérusalem au Royaume d'Eretz-Israël. Des estimations ont été faites, les hommes et les femmes en état de bâtir appartenant au clan de Nephi devaient s'élever à une centaine seulement. Cela voudrait donc dire que le Temple fut beaucoup plus modeste que celui de Jérusalem, mais que la disposition des lieux, l'architecture sacrée et la fonction du bâtiment, furent reproduite mais sur une échelle beaucoup plus modeste. D'où le passage « sauf qu'il n'étais pas construit d'autant de choses précieuses ». Mais juste après la ponctuation, il est précisé que ce n'est pas en raison du manque de main d'œuvre, mais en raison que le pays ne possédait pas les matériaux nécessaires.

 

Le verset 16 indique en outre que l'exécution en était extrêmement habile ce qui signifie que l'art de bâtir était parfaitement maîtrisé. 

 

Il est probable qu'en fait, la famille de Lehi ait rencontré des autochtones, et qu'ils aient pu se faire aider. Mais ceci n'est qu'une pure hypothèse.

 

Le verset 15 nous indique clairement que Nephi a transmis à son peuple l'Art Royal, c'est-à-dire l'Art de construire et d'édifier des monuments à l'aide du compas et de l'équerre.

 

Voici ce verset :

 

 

15    Et j'enseignai à mon peuple à construire des bâtiments et à travailler toutes sortes de bois, et de fer, et de cuivre, et d'airain, et d'acier, et d'or, et d'argent, et de minerais précieux, qui étaient en grande abondance.

 

Nous pouvons diviser en deux ce verset, la première partie nous apprends qu'il connaissait l'Art de bâtir, il appartenait donc certainement à la confrérie des Bâtisseurs de l'Empire Salomonien. Il était ce que l'on appela au Moyen-Âge un Franc-Maçon. Par ailleurs, il connaissait l'usage des métaux, la métallurgie, l'art du forgeron, et par conséquent l'alchimie.

Quand nous connaissons l'importance du travail des métaux dans la Bible, et dans la tradition israélite antique, qui rejoint l'Alchimie, et les plus anciens initiés civilisateurs de la Bible, comme Tubal-Caïn. La Genèse nous apprend qu'il forgeait le métal, je cite :


Gn 4 ; 22 : Tsilla de son côté, enfanta Tubal-Caïn, qui forgeait tous les intruments d'airain et de fer. La sœur de Tubal-Caïn était Naama.

 

A propos de Tubal-Caïn, l'exégète Rachi de Troyes, en Champagne (France), enseigna que Tubal (en hébreu se dit Tuval), signifie « améliorer », il améliorait l'art de Caïn, le mot « tovel » se rapprochant du mot « tavlin » qui veut dire épice. Tubal-Caïn épiçait l'art de Caïn, c'est-à-dire qu'il le perfectionnait en confectionnant des armes et des instruments de métal. Il excellait dans l'art de travailler le fer et le cuivre également. Cela rejoint  ici l'ordre de maîtrise des métaux décrit dans le livre de Mormon pour Nephi, c'est assez extraordinaire…

 

Nephi est un descendant de Tubal-Caïn, il porte en lui l'initiation suprême, celle de faire passer une société de l'état de nomade à celle de civilisation sédentaire, maîtrisant les métaux, et donc, le feu, et la technique.

 

Nephi possède l'Art Royal dans sa totalité, dans la pierre, dans le métal, dans le minerais, unissant la terre au ciel par l'acte de bâtir le Temple. Il est un initié par excellence, et nous devons méditer sur son exemple et sur ce qu'il a enseigné.

 

Le fils de Léhi fit déposer dans le nouveau Temple les rouleaux de la Torah, les annales nouvelles de son peuple, et il fut le premier sanctuaire Hébreu du Nouveau Monde, attendant la venue du Christ.

 

Adama.

 

 

 

Photo ci-dessous

 

 Noah Danby et Jacque Gray dans les rôles de Nephi et Terza dans le film "le livre de Mormon". Ou Nephi vu par Hollywood!

 

 

 

 

 

 

 

Vue d'artiste du Temple de Nephi



09/05/2006
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 239 autres membres