Présentation de la rubrique - Saint Graal, Table Ronde, Epée de Laban et Livre de Mormon

SAINT GRAAL – CHEVALIERS DE LA TABLE RONDE – EPEE DE LABAN ET LIVRE DE MORMON

 

 

AU SERVICE LES UNS DES AUTRES NOUS TROUVONS LA LIBERTE

C’est del Graal dont nus ne doit le secré dire ne conter

 

« Elle dit encore que le Roi Pêcheur ne pourrait mourir tant que vous n’auriez pas visité sa demeure. Alors

seulement il guérirait, vous transmettrait le Graal, et la grâce qu’il a reçue, et c’est vous qui auriez en

votre possession le sang de Notre Seigneur Jésus-Christ. »

. Merlin et Arthur . (Robert de Boron  - XIIIe siècle)

 

« Il nomma l’endroit Temple de Dieu (Beth El), mais la ville s’appelait auparavant Louz. »

. Genèse . (XXVIII ;19)

 

Présentation

 

R O T A S

O P E R A

T E N E T

A R E P O

S A T O R

 

Théophanie du Saint Graal à la Table Ronde

 

Cette rubrique est née d'une réflexion sur l'un des passages du Livre de Mormon, qui selon toute évidence, donne dans un verset, une véritable allégorie du Saint Graal. Le Livre de Mormon contient la plénitude de l'Evangile, et par conséquent, il n'est pas étonnant d'y retrouver la présence de manière discrète du Graal.

 

Voici le verset :

 

Alma 7:10

 

10  Et voici, il naîtra de Marie, à Jérusalem, qui est le pays de nos ancêtres; elle-même sera vierge, vase précieux et élu, qui sera couverte de l'ombre du Saint-Esprit et concevra par son pouvoir, et enfantera un Fils, oui, le Fils de Dieu.

 

 

Dans le contexte du verset, il s'agit d'une prophétie concernant la Vierge Marie, donnée par le prophète Alma au peuple de Gidéon, vers 83 av. J.C. selon la chronologie proposée pour le Livre de Mormon. Or les mots « vase précieux et élu » s'inscrivent parfaitement pour la description théologique du Saint Graal. L'association de ces termes à la Vierge n'est pas un hasard, en effet, le « Saint Vessel » est symboliquement féminin, et il porte le sang du Christ, donc le Fils. Or la Vierge est ici comparée au vase précieux et élu, et qui contiendra en son sein le Fils, et qui enfantera le Fils de Dieu.

 

Une guematria du nombre de ce chapitre d'Alma et du chiffre du verset, donne un résultat étonnant. Nous savons, que tout comme la Torah, le Livre de Mormon fut écrit à l'origine d'un seul tenant, sans verset, tel que nous le connaissons de nos jours. La version donnée à l'imprimeur en 1830 comporte de grands chapitres qui correspondent aux différents prophètes et personnages du Livre de Mormon, 1er Néphi, Alma, etc.

 

Donc cette guematria est le fruit du hasard, étant donné que les versets n'existaient pas à l'origine. Mais, le hasard n'existe pas dit le proverbe. Nous constatons que le nombre 7 est celui de la perfection, des 6 jours de la Création + 1 jour de Shabbat. Et le 10 correspond aux 10 sephiroth de l'arbre de vie de la Cabale, autrement dit du Plérôme divin. Ce verset dans cette analyse guematrique est très important.

 

Cette rubrique traitera donc de la quête du Saint Graal, de l'origine du Mythe, de la réalité spirituelle du Graal, de l'hypothèse du Sang Réal, de la fraternité mystique des Chevaliers de la Table ronde, des Romans de la matière de Bretagne, de l'œuvre de Chrétien de Troyes, des connaissances que possédaient Joseph Smith le Prophète, et d'autres personnes de son entourage, concernant le Saint Graal. Une étude détaillée de la présence du Graal dans le Livre de Mormon sera proposée. Nous aborderons également la possibilité de l'existence d'une confrérie des Chevaliers de l'Epée de Laban, notamment à l'époque du Roi Mosiah, et dont la structure aurait pu être celle de la Table Ronde. Nous verrons les travaux sur ce sujet.

 

Excalibur

 

 

L'Epée de Laban est une épée sœur d'Excalibur, elle pourraît être même Excalibur…Des hypothèses à ce propos, seront exposées ici.

 

 

Nous savons qu'en Utah, de nos jours, des chercheurs Saints des Derniers Jours travaillent, de manière indépendante et dans le respect de l'Eglise, sur ces sujets. Nous sommes les premiers Saints des Derniers Jours français, à également, travailler sur ce sujet méconnu, mais passionnant et profond. 

 

Le Saint Graal uni l'ancien monde, celui des dieux, au nouveau monde, celui du Dieu Unique, et de la révélation biblique. Il est le trait d'union entre deux univers, qui communiquent par Arthur et ses chevaliers de la Table Ronde, qui sont le paradigme du chrétien accompli.

 

La Table Ronde symbolise la perfection du Père Céleste, et elle renvoie au Cosmos divisé en 12 parts égales, elles sont autant de signes zodiacaux, mais aussi le nombre des 12 tribus d'Israël et des 12 apôtres. Il n'y a pas de préséance autour de cette table, tout le monde est égal devant le Seigneur Tout Puissant. Cette conception égalitaire, a inspiré profondément l'idéal chevaleresque.

 

La tradition nous présente 3 tables rondes dans l'histoire mythico-théologique :

 

a) la table ronde des Preux du roi Salomon à Jérusalem, dont la matière était une immense émeraude, taillée de manière à former une table ronde.

b) La première était celle où le Christ avait prit place avec ses disciples, table instituée par l'Agneau sans tache sacrifié pour la rédemption des hommes.

c) Une autre table fut faite en mémoire de la première; la table du Saint-Graal, par Joseph d'Arimathie à l'époque de l'évangélisation de la Grande-Bretagne.

d) Enfin, il y eut la Table Ronde, instituée selon les conseils de Merlin l'Enchanteur, dont le sens est profond. Elle est en effet appelée Table Ronde parce qu'elle signifie la rotondité du monde et le cours des planètes et des éléments du firmament dans lequel on peut voir les étoiles et les autres astres. Symboliquement la Table Ronde symbolise le Cosmos.

 

Comme vous pouvez le voir, la Table Ronde est une très ancienne tradition qui s'est transmise par-delà les civilisations. Un point commun entre les 3 : elle permet aux Chevaliers de participer aux théophanies du Saint Graal.

 

La Table Ronde est constituée de chevaliers d'élite, qui ont au cœur la quête du Graal et sont prêts à partir pour l'aventure au sens noble du terme. La Table Ronde crée un dynamisme spirituel et chevaleresque, dont l'idéal est de respecter les commandements de l'Eternel et d'être au service de son prochain, d'aider la veuve et l'orphelin, d'avoir le Droit et la Justice pour fondement.

 

A la Table Ronde, il n'y a pas d'ordre de préséance, chacun peut être conscient de sa valeur et de son mérite propre. Une  parfaite égalité en droits et en devoirs existe parmi ceux  qui siègent autour de cette table.

 

L'écrivain Wace nous donne vers 1155 une magnifique description de ce que représente la Table Ronde :

 

" Pour ses nobles seigneurs dont chacun s'estimait le meilleur, dont nul ne savait qui était le moins bon, Arthur fit faire la Table Ronde dont les Bretons racontent bien des récits. Les seigneurs y prennent place, tous chevaliers, tous égaux. Ils avaient à la table une place égale et étaient servis de la même manière. Aucun d'eux ne pouvait se vanter d'être assis plus haut que son égal. "

 

Tel est l'idéal d'égalité de la Table Ronde.

 

Le Kolob Order est heureux de mettre à la disposition des internautes, et des ses membres, ce matériel documentaire et de réflexion.

 

Document annexe :

 

Liste non exhaustive des Chevaliers de la Table ronde, rencontré dans les romans de la Matière de Bretagne :

 

 

 

- le Roi Arthur dit le Chevalier au Papegau,

- Merlin l'Enchanteur,

- Joseph d'Arimathie,

- Lancelot du Lac,

- Galaad,

- Perceval,

- Gauvain,

- Keu,

- Tristan-qui-ne-rit,

- Agravain,

- Bohort,

- Calogrenant,

- Mordret,

- Gliglois,

- Caradoc,

- Clamadeu,

- Erec,

- Girflet,

- Gornemant de Goort,

- Hunbaut,

- Sagremor,

- Jauffré.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



17/03/2007
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 240 autres membres