L'Alliance Noachide , les 7 lois de Noé

L'Alliance Noachide, les 7 Lois de Noé

 

par

 

Adama

 

 

Le Judaïsme attribue au patriarche Noé, fils de Lamech, avec qui Dieu fit une première Alliance décrite en Genèse chapitre 9 versets 8 à 17 : Dieu dit alors  à Noé et à ses fils : « Je vous fais une promesse, ainsi qu'a vos descendants et à tout ce qui vit autour de vous : oiseaux, animaux domestiques ou sauvages, ceux qui sont sortis de l'arche et tous ceux qui vivront à l'avenir sur la terre. Voici à quoi je m'engage : Jamais plus la grande inondation ne supprimera la vie sur terre ; il n'y aura plus de grande inondation pour ravager la terre. » Et Dieu ajouta « Voici le signe que je m'y engage envers vous et envers tout être vivant, aussi longtemps qu'il y aura des hommes. Je place mon arc dans les nuages ; il sera un signe qui rappellera l'engagement que j'ai pris à l'égard de la terre. Chaque fois que j'accumulerai des nuages au-dessus de la terre et que l'arc-en-ciel vous apparaîtra, je penserai à l'engagement que j'ai pris envers vous et envers toutes les espèces d'animaux : il n'y aura jamais plus de grande inondation pour anéantir la vie. Je verrai paraître l'arc-en-ciel, et je penserai à l'engagement éternel que j'ai pris à l'égard de toutes les espèces vivantes de la terre. » Et Dieu le répéta à Noé : « l'arc-en-ciel est le signe de l'engagement que j'ai pris à l'égard de tous les êtres qui vivent sur la terre. »

 

L'arc dans les nuées est donc le signe de cette Alliance passée avec Noé et l'Humanité, mais les 7 lois noachides semblent être inspirées par les versets 1 à 7 du même chapitre. Ces lois noachides sont connues dans le Judaïsmes et s'adressent aux « Gentils ». Le Judaïsme n'exige pas que la terre entière soit convertie, ce n'est pas une religion prosélyte, en revanche, il suffit aux Gentils d'observer les 7 lois de Noé pour avoir part au monde avenir.

 

Les Ecritures modernes, notamment le Livre de Moïse font référence à cette Alliance entre le Père Céleste et Noé, en voici le passage :

 

Moïse 7:49 - 51

 

49  Et lorsqu'il entendit la terre se lamenter, Hénoc pleura et cria vers le Seigneur, disant: Ô Seigneur, n'auras-tu pas compassion de la terre? Ne béniras-tu pas les enfants de Noé?

50  Et il arriva qu'Hénoc continua son cri vers le Seigneur, disant: Je te demande, ô Seigneur, au nom de ton Fils unique, Jésus-Christ, d'être miséricordieux envers Noé et sa postérité, afin que la terre ne soit plus jamais recouverte par les flots.

51  Et le Seigneur ne put refuser; et il fit alliance avec Hénoc et lui jura avec serment qu'il arrêterait les flots, qu'il lancerait un appel aux enfants de Noé.

 

L'appel aux enfants de Noé peut être interprété comme l'instauration des Lois noachides, voici la confirmation de cette Alliance :

 

Moïse 7:52

 

52  Et il lança le décret immuable qu'il se trouverait toujours un reste de sa postérité parmi toutes les nations, tant que la terre demeurerait.

 

 

Les 7 lois sont symbolisées par les 7 couleurs de l'Arc en Ciel, qui sont l'expression même de cette Alliance avec la Terre entière. La Franc-Maçonnerie s'inscrit dans ces Lois appelées également « lois noachites ». Les Constitutions d'Anderson dans leur seconde version de 1738, modifie l'article 1 pour y introduire le respect des Lois de Noé, en voici l'extrait :

 

Si le Maçon reste toujours obligé d'observer la Loi morale, c'est cette fois en tant que véritable Noachide. Plus loin il est noté  Tous(les Frères) s'accordent sur les trois grands articles de Noé »

 

Ce qui est singulier, c'est qu'ici on insiste sur 3 grands articles noachides, et non les 7 habituels. S'agissait-t-il dans l'esprit du rédacteur de l'article en question des mêmes articles de Loi ? Où s'agit-il d'une allusion voilée et présentée de manière maçonnique qui s'appuie essentiellement sur le nombre 3, de ces articles de Noé ?

 

Voici les Lois Noachiques, Noachides ou de Noé selon le nom qu'ont leur attribue, mais qui renvoie toujours aux mêmes concepts, concepts fondamentaux pour toute bonne base de civilisation évoluée, voici :

 

1°) Etablissement des tribunaux

2°) Interdiction du blasphème

3°) Interdiction de l'idolâtrie

4°) Interdiction de l'inceste

5°) Interdiction du meurtre

6°) Interdiction du vol

7°) Interdiction de la consommation de membre d'animal vivant (sic).

 

Voici les références talmudiques à ces lois :

 

Sanhedrin 56a & 56b

Sanhedrin 57a & 57b

Sanhedrin 58a & 58b

Sanhedrin 59a & 59b

Sanhedrin 60a & 60b

Sanhedrin 96b

Avodah Zarah 2a&b & 3a&b

Avodah Zarah 64b, 65a & 65b

Baba Kamma 38a

Chullin 92a

 

 

Les exégètes peuvent ramener à trois règles qui sont les trois grands interdits fondamentaux, permettant d'établir une base sociale solide et qui sont selon le Midrash Rabbah :

 

-         Idolâtrie

-         Luxure

-         Meurtre

 

Nous retrouvons cela dans les Actes des Apôtres chapitre XV verset 20, qui rejoignent en tout point cette énumération :

 

-         Idolâtrie

-         Immoralité 

-         Consommation de viande étouffée et de sang.

 

Ont attribue ces règles à Noé, car dans la Bible, il est dit en Gn VI ; 9 :

 

Seul parmi ses contemporains, Noé était un homme droit, fidèle à Dieu ; il vivait en communion avec Dieu

 

De ce verset, nous pouvons déduire que Noé était un homme juste, intègre et ne doutant pas du Seigneur, donc croyant et ayant la Foi. Ces trois principes peuvent se retrouver dans l'éthique maçonnique anglo-saxonne qui peut se résumer en trois points :

 

Justice

Intégrité

Croyance

 

 

La Franc-Maçonnerie peut être considérée selon certaines hypothèses comme ce qui nous reste des ordonnances du Temple de Jérusalem, ou encore, des rites de la première église de Jérusalem, c'est ici la théorie du frère maçon Robert Lhomas de la Grande Loge Unie d'Angleterre. Dans le mormonisme, il est dit aussi des choses similaires, selon laquelle la Maçonnerie serait le résidu de ces rites antiques, et qui nous sont parvenus avec le temps, déformés, et ayant évolué vers la philosophie et la spiritualité. Mais nous pouvons avoir également une troisième hypothèse, celle qui ferait de la Maçonnerie la gardienne des Lois de Noé, le sanctuaire du Noachisme, donné aux Nations par Noé. Cela étant dit, la première et la troisième voie de réflexion ne sont pas opposées, plusieurs courants ont pu très bien exister, ou coexister, dans la Maçonnerie antique. Le problème est que faute de documents, nous en sommes réduits à des conjectures. Le rôle de Noé dans la maçonnerie d'adoption par exemple est important, mais aussi dans une partie de la maçonnerie anglo-saxonne. Autant de pistes qu'il conviendrait d'explorer, pour toujours faire reculer plus loin les ténèbres de l'ignorance et de l'oubli quant aux origines exactes de l'Ordre Maçonnique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



04/01/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 240 autres membres