Le mystère de l'Autel d'Adam

LE MYSTERE DE L’AUTEL D’ADAM

 

Vue d'artiste de l'Autel d'Adam et Eve

 

 

Les Ecritures de la Restauration nous mettent sur la piste d’un Autel élevé par Adam et Eve, après la chute, sur lequel ils devaient offrir au Seigneur, les premiers nés de leurs troupeaux. La Bible pour sa part ne parle pas de cet autel de sacrifice, mais, la tradition orale Juive rapporte un récit semblable. Comme nous le savons par la science, la Bible est une collection de livres, mais une collection incomplète. Il y avait d’autres livres qui ne nous sont pas parvenu, la Bible elle-même le signale, comme par exemple le livre des guerres du Seigneur (Nombre 21 ;14) ou encore Le livre des chroniques des Rois de Juda et le Livre des chroniques des Rois d’Israël (Mentionnés dans le 1er livre des Rois à partir du chapitre 14 verset  19 et suivants…). Ces livres qui auraient été précieux pour connaître l’histoire des Royaumes Hébreux ont disparus de l’histoire. La Bible est ce qui nous reste de la flamboyante histoire d’Israël, après la destruction du Royaume par les Babyloniens, puis par les Romains en 70 de notre ère.

 

Le livre de Moïse nous parle de cet autel, nous citons ici les 7 premiers versets du chapitre 5 :

 

1  ET il arriva que lorsque moi, le Seigneur Dieu, je les eus chassés, Adam commença à cultiver la terre, à dominer sur tous les animaux des champs et à manger son pain à la sueur de son front, comme moi, le Seigneur, je le lui avais commandé. Et Ève, sa femme, travaillait également avec lui.

2  Adam connut sa femme, et elle lui enfanta des fils et des filles, et ils commencèrent à se multiplier et à remplir la terre.

3  Et à partir de ce moment-là, les fils et les filles d'Adam commencèrent à se séparer deux par deux dans le pays, à cultiver la terre, et à garder des troupeaux, et eux aussi engendrèrent des fils et des filles.

4  Et Adam et Ève, sa femme, invoquèrent le nom du Seigneur, et ils entendirent la voix du Seigneur venant de la direction du jardin d'Éden, leur parlant, mais ils ne le virent pas; car ils étaient exclus de sa présence.

5  Et il leur donna des commandements selon lesquels ils devaient adorer le Seigneur, leur Dieu, et offrir les premiers-nés de leurs troupeaux en offrande au Seigneur; et Adam obéit aux commandements du Seigneur.

6  Et après de nombreux jours, un ange du Seigneur apparut à Adam, et lui dit: Pourquoi offres-tu des sacrifices au Seigneur? Et Adam lui dit: Je ne le sais, si ce n'est que le Seigneur me l'a commandé.

7  Et alors l'ange parla, disant: C'est une similitude du sacrifice du Fils unique du Père, qui est plein de grâce et de vérité.

 

Le verset 53 de la section 107 des Doctrine et Alliances révélées à Joseph Smith, nous donne d’autres indications, nous citons :

 

53  Trois ans avant sa mort, Adam convoqua Seth, Énosch, Kénan, Mahalaleel, Jéred, Hénoc et Metuschélah, qui étaient tous grands prêtres, avec le reste de sa postérité qui était juste, dans la vallée d'Adam-ondi-Ahman, et leur y conféra sa dernière bénédiction.

 

 Au premier plan l'Autel d'Adam à Adam-ondi-Ahman (Missouri - USA)

 

Adam-ondi-Ahman est un nom fort intéressant, qui pourrait être un vestige authentique de la langue adamique, dont des centaines de chercheurs ont cherchés des traces dans le monde. Ce lieu est l’endroit où Adam bénit sa postérité trois ans avant sa mort. C’est également l’endroit où il réapparaîtra avant la Seconde Venue du Christ. Ahman serait pour Bruce R McConkie le nom par lequel Dieu connaissait Adam. Adam-ondi-Ahman a pour signification la terre de Dieu où Adam a demeuré.

 

La section 116  de D & A nous dit :

Révélation donnée le 19 mai 1838 à Joseph Smith, le prophète, près de Wight's Ferry, au lieu-dit Spring Hill, comté de Daviess (Missouri) (History of the Church, vol. 3, p. 35).

 

1  Spring Hill est appelé Adam-ondi-Ahman par le Seigneur, parce que, dit-il, c'est le lieu où Adam viendra rendre visite à son peuple, autrement dit, le lieu où l'Ancien des jours s'assiéra, comme le dit Daniel, le prophète.

 

 Autre vue de l'Autel d'Adam à Adam-ondi-Ahman

 

Ce lieu énigmatique est donc situé dans le Missouri, c’est un lieu magnifique, encore sauvage, et très inspirant, il comporte de bien étranges vestiges de pierre. Dont un serait justement les restes de cet autel de pierre pour la plupart des chercheurs dans ce domaine si particulier.

 

Le magnifique site d'Adam-ondi-Ahman


La Bible pour sa part nous dit en Genèse 4 ; 4 : Et Abel apporta de même des premiers-nés de ses moutons, et des meilleurs d’entre eux. Dieu se tourna vers Abel et son offrande.

 

Le Rabbin C.R. Hirsh remarque à ce propos : Il s’agit là du premier passage de l’Ecriture qui nous parle de sacrifices. … Les sacrifices sont antérieurs au polythéisme. Ils sont aussi vieux que l’humanité, et sont de ce fait l’expression naturelle de sentiments et de pensées purement humains.

 

Ce rabbin évoque la possibilité de sacrifices dès le premier homme sur la terre, c’est-à-dire Adam. Il dit bien qu’ils sont l’expression naturelle de sentiments religieux humains, par conséquent, il est loin d’être absurde de penser qu’Adam et Eve, premier couple originel sur ce monde, aient élevé un autel au Seigneur pour lui offrir ses premiers nés dans le bétail. 

 

Moïse Maïmonide (1135-1204), philosophe et théologien Juif,  figure majeure du Judaïsme rabbinique,  parle également d’un autel construit par Adam, et sur lequel il sacrifia quand il fut crée, la différence est simplement dans le fait que le Rambam situe cet autel à Jérusalem.  Citons Maïmonide :

 

Moïse Maïmonide dit le "Rambam"

 

Maïmonide (Lois de la Maison d'Election, chapitre2):

"1 L’Autel a un emplacement extrêmement précis, et on ne doit jamais le changer, ainsi qu’il est dit " ceci est l’Autel pour les holocaustes d’Israël".
C’est sur l’emplacement du Temple que Isaac notre père fut mis sur l’Autel, ainsi qu’il est dit " pars vers le pays de Moriah", et il est dit dans les Chroniques " Salomon commença à construire la maison de D.ieu à Jérusalem, sur la montagne de Moriah, au lieu qui avait été révélé à David son père, et que David avait préparé, à l’emplacement de la grange d’Arnon le Jébuséen".
2 C’est une tradition acceptée par tous que l’endroit même où David puis Salomon placèrent l’Autel, la grange de Aravnah, est à l’emplacement de l’Autel construit par Abraham pour y sacrifier Isaac, et aussi le lieu où Noé construisit un autel en sortant de l’Arche, l’autel même où Caïn et Abel apportèrent leur offrande, le lieu où Adam fit une offrande après avoir été créé, et c’est de cet endroit là qu’il fut créé. Nos Sages ont enseigné : " l’homme fut créé de l’endroit où il trouverait son pardon"."

Donc dans ce petit compte rendu de notre étude sur l’Autel d’Adam, sa possibilité est réelle, et elle est sérieusement envisagée par l’un des Maîtres de la pensée Juive. Venant en cela, renforcer encore l’existence de l’Autel d’Adam dont Joseph Smith à parlé. Seul le lieu est différent, Maïmonide le situant à Jérusalem. Des chercheurs Juifs d’ailleurs hésitent à attribuer cet autel à l’Even Chetiyah ou pierre de fondation du monde, ou à l’emplacement de l’actuelle mosquée d’Omar.

Pour notre part, nous étudierons plus en avant cette nouvelle piste, passionnante, du Missouri, auquel personne n’avait pensé.

 

Les dimensions de l’Autel d’Adam pour Maïmonide :

RamBam: Lois de la Maison d'Election
Chapitre 2
1 L’Autel a un emplacement extrêmement précis, et on ne doit jamais le changer, ainsi qu’il est dit " ceci est l’Autel pour les holocaustes d’Israël(26) ".
C’est sur l’emplacement du Temple que Isaac notre père fut mis sur l’Autel, ainsi qu’il est dit " pars vers le pays de Moriah(27) ", et il est dit dans les Chroniques " Salomon commença à construire la maison de D.ieu à Jérusalem, sur la montagne de Moriah, au lieu qui avait été révélé à David son père, et que David avait préparé, à l’emplacement de la grange d’Arnon le Jébuséen(28) ".
2 C’est une tradition acceptée par tous(29) que l’endroit même où David puis Salomon placèrent l’Autel, la grange de Aravnah, est à l’emplacement de l’Autel construit par Abraham pour y sacrifier Isaac, et aussi le lieu où Noé construisit un autel en sortant de l’Arche, l’autel même où Caïn et Abel apportèrent leur offrande, le lieu où Adam fit une offrande après avoir été créé, et c’est de cet endroit là qu’il fut créé. Nos Sages ont enseigné : " l’homme fut créé de l’endroit où il trouverait son pardon(30) ".
3 Les dimensions de l’Autel sont très précises, et sa forme connue par une transmission directe de maître à élève
.
L’Autel construit par les exilés à leur retour de Babel le fut à la ressemblance de l’Autel qui sera reconstruit un jour, et il n’y a pas à augmenter ou diminuer ses dimensions.
4 Trois Prophètes revinrent avec eux de l’exil(31) . L’un témoigna sur l’exactitude de l’emplacement de l’Autel, l’un sur ses dimensions, l’un témoigna que l’on pouvait apporter sur cet Autel tous les sacrifices, même si le Temple n’était pas construit.
5 L’Autel construit par Moché, comme l’Autel construit par Salomon et celui construit par les exilés, comme l’Autel qui sera reconstruit, tous mesurent dix coudées de hauteur chacun. Le texte de la Torah qui enseigne " trois coudées de hauteur(32) " désigne l’emplacement du bûcher seulement.
L’Autel construit par les exilés, comme l’Autel qui sera reconstruit, ont pour longueur et largeur 32 coudées sur 32 coudées.
6 Les dix coudées de la hauteur de l’Autel comportent des coudées de cinq palmes et des coudées de six palmes. Toutes les autres coudées mentionnées dans la construction du Temple sont des coudées de six palmes. La hauteur de tout l’Autel était de 58 palmes(33) .

Vue de l'Autel d'Adam et Eve par un artiste selon Maïmonide

7 Voici les dimensions et la forme de l’Autel. Une hauteur de cinq palmes et un retrait de cinq palmes définissent le Yessod (soubassement). L’édifice fait maintenant une longueur de 30 coudées et 2 palmes sur une largeur de 30 coudées et 2 palmes.
Une élévation de 30 palmes et un retrait de 5 palmes définissent le Sovev chemin de ronde. ( 18 palmes plus haut, c’est le niveau du bûcher ). Il y a maintenant une largeur de 28 coudées et 4 palmes sur 28 coudées et 4 palmes. (A une hauteur de 18 palmes de plus, à l’intérieur de ces quatre coins, un élément creux de section carrée). La projection de ces coins - une coudée sur une coudée - occupait une coudée en périphérie du bûcher.
De même le chemin de passage des Cohanim occupait la largeur d’une coudée sur tout le pourtour.
Il se trouve donc que le bûcher avait un emplacement de 24 coudées et 4 palmes de largeur sur 24 coudées et 4 palmes.
8 La hauteur de chaque corne était de 5 palmes, et la surface de chacune une coudée sur une coudée. Ces quatre cornes étaient creuses à l’intérieur.
Le bûcher était à 18 palmes de hauteur.
Le milieu de la hauteur de l’Autel - 29 palmes - se trouvait donc en dessous du Sovev(34).
9 Un ruban rouge entourait l’Autel à mi-hauteur (à six palmes en dessous du Sovev), pour délimiter les sangs exprimés vers le haut des sangs aspergés(35) vers le bas.
La hauteur du sol jusqu’à la base du bûcher est donc de 9 coudées moins une palme.
10 Le Yessod n’entourait pas complètement l’Autel des quatre côtés comme le faisait le Sovev. Il s’étendait sur tout le côté Nord et le côté Ouest, et occupait une coudée sur le côté Sud et une coudée sur le côté Est, l’angle Sud Est étant dépourvu de Yessod.
11 A l’angle Sud-Ouest du Yessod, se trouvaient deux trous, comme deux fins canaux, appelés Chittim(36) , par lesquels les sangs s’écoulaient dans une fosse située sous cet angle, et s’y mélangeaient au ruisseau(37) qui les conduisait à la rivière du Kidron.
12 A la base de ce même angle, sur le sol, un regard d’une coudée sur une coudée, fermé par une dalle de marbre portant un anneau, par lequel on accédait à la fosse pour la nettoyer.
13 La Rampe était construite au sud de l’Autel, d’une longueur de 32 coudées pour une largeur de 16 coudées, et elle occupait au sol une longueur de 30 coudées en avant de l’Autel. Elle s’avançait d’une coudée sur le Yessod et d’une coudée sur le Sovev, mais était un peu séparée de l’Autel afin que les membres soient jetés sur l’Autel.
La hauteur de la Rampe comme le niveau du bûcher était de 9 coudées moins une palme.
14 Deux rampes accessoires s’en dégageaient par lesquelles on accédait au Yessod(38) et au Sovev(39) , dont elles étaient séparées par un fin sillon.
Une niche était ouverte sur le flanc Ouest de la Rampe, d’une coudée sur une coudée, nommée Revouvah(40) , où l’on déposait les offrandes expiatoires d’oiseaux jugées impropres(41) , en attendant qu’elles se gâtent et soient emportées à l’incinération.
15 Deux tables étaient disposées à l’Ouest de la Rampe, l’une en marbre(42) sur laquelle on posait les découpes des animaux sacrifiés, et l’autre en argent sur laquelle étaient disposés les instruments du Culte.
16 Lorsque l’on construit l’Autel, on le construit en un bloc massif, comme une colonne, sans y laisser d’espace creux.
On apporte des moellons entiers, petits et grands, de la chaux, de la poix et du vernis d’émail, que l’on mélange et on procède à l’assemblage dans un coffrage à la taille de l’Autel, niveau par niveau.
On incorpore à l’assemblage une pièce de bois ou de pierre de la taille du Yessod au coin Sud-Est, et on procède ainsi pour les quatre cornes, jusqu’à l’achèvement de l’ouvrage. Ces pièces seront ensuite retirées pour laisser l’angle Sud-Est sans soubassement et les cornes creuses.
17 Les quatre cornes de l’Autel, le Yessod et la forme carrée sont indispensables à l’Autel.
Un Autel à qui manquerait une corne, ou le Yessod, ou la forme carrée, ou la Rampe est impropre au Culte car ces quatre conditions sont suspensives.
Par contre les dimensions en longueur, largeur et hauteur ne sont pas impératives, ceci à condition de ne pas faire moins qu’une coudée au carré sur trois coudées de hauteur, comme l’Autel du désert.
18 Si une partie du crépi de l’Autel de la taille d’une palme s’est abîmée, l’Autel est impropre au Culte. Pour moins d’une palme, il est utilisable, à condition qu’il n’y ait pas dans la partie abîmée de pierre éraillée.

Notes:
26. Chr. I.22,1.
27. Gen. 22,2. C'est le passage de Akédat Its'hak, lorsque D.ieu demanda à Abraham de sacrifier Isaac.
28. Chr. II.3,1.
29. Par toutes les Nations.
30. Talmud de Jérusalem, Nazir, chapitre 7.
31. 'Haggaï, Zechariah et Malachie.
32. Ex. 27,1.
33. Une palme vaut 9,3 cm (soit pour visualiser, une approximation de 10 cm). Une coudée du Temple (six palmes) vaut 56 cm.
34. Une autre lecture basée sur des éditions critiques lit ici "la mi-hauteur de l'Autel se trouve à six palmes en dessous du Sovev". Cette correction intervient intempestivement dans notre édition au paragraphe suivant.
35. L'holocauste d'oiseau (Olat Of) était sacrifié par section de la nuque par le Cohen debout sur le Sovev, et son sang était exprimé sur les parois supérieures de l'Autel. Les sacrifices expiatoires d'oiseau ('Hatat Of), les holocaustes de bétail (Ola), les sacrifices délictifs (Acham) et les sacrifices rémunératoires (Chelamim) étaient sacrifiés dans la Azarah, et leur sang était aspergé sur les parois de l'autel, en dessous du 'Hout Hasikra.
36. "Ecoulements". Le reste de sang de certains sacrifices était versé tantôt sur le soubassement sud, tantôt sur le soubassement ouest, et était évacué par l'orifice le plus proche.
37. Un ruisseau souterrain traversait la Azarah, dont le courant était utilisé grâce à un jeu d'écluses lorsque l'on voulait nettoyer à grande eau la Azarah.
38. La petite rampe ouest permettait d'accéder au Yessod pour y verser le reste des sangs après les aspersions.
39. La petite rampe est menait au Sovev pour y procéder aux aspersions du sang des sacrifices expiatoires de gros bétail.
40. Littéralement "fenêtrée".
41. Soit que le propriétaire de l'offrande soit devenu inapte à l'offrir, soit que l'aspersion des sangs ait été impropre, soit qu'un doute pèse sur l'observance du protocole sacrificatoire, l'oiseau ne pouvait perdre son caractère de sainteté qu'en se desséchant ou en prenant le statut de "Notar" (résidu) en étant resté toute la nuit sans être offert.
42. Le marbre gardant sa fraîcheur n'altérait pas les pièces de viande qui étaient posées sur la table
43. Amygdaloïde: ciselé avec un relief aux formes d'amande. La ponctuation du texte de la Torah laisse entendre que calices, olives et vasques seront ainsi ciselés.

Clartés matinales d'Adam-ondi-Ahman

 

Nous avons tenu a citer l’intégralité du texte, afin de bien faire ressortir aux détracteurs de la Restauration, que l’idée d’Autel d’Adam est solidement ancré dans la tradition première du Judaïsme, et que la Restauration qui est un retour à la véritable Eglise des premiers temps, restaure également cette idée d’un Autel d’Adam oublié par les autres chrétiens, mais gardé jusqu’à présent par le peuple Juif.  Maintenant Mormons et Juifs ont en commun cette tradition de l’Autel d’Adam. Le lieu pour la Restauration donc est très différent, nous étudieront cette nouvelle localisation dans une recherche à venir.

 

 

 Adam-ondi-Ahman vue générale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



20/11/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 241 autres membres