Cuicuilco : la pompéï du nouveau monde, archéologie et énigmes

 

 

 

CUICUILCO : LA POMPEI DU NOUVEAU MONDE

 

Archéologie et énigmes

par

ADAMA

 

Nous vous proposons une étude sur une cité méconnue du Mexique : Cuicuilco, qui peut être nommée la Pompéi du Nouveau Monde. Cette ville étonnante, par son architecture, était en avance sur son époque. En voici l'histoire et les questions qu'elle soulève. Cuicuilco signifie probablement en Nahuatl « lieu des chants et de la danse » ou «lieu des chants et des couleurs », qui trahiraient une fonction cultuelle à la cité.

 

 

La pyramide conique vu du ciel

 

Archéologie et histoire :

 

L'agriculture, l'art de la poterie, l'art du tisserand, ont crée la base d'un niveau de culture élevée dans l'ère préclassique de Cuicuilco vers 1200 av. J.-C.  Cette ville est située au sud de la vallée de Mexico, et fait parti des premiers monuments qui ont été érigés sur le continent américain. Une polémique avec des géologues comme nous le verront plus loin, la situe même très loin dans le passé.

 

Le plus ancien monument avait une forme ovale et a été entièrement fait de terre. Vers 1000/800 avant notre ère, la prétendue pyramide (il n'est pas évident qu'il s'agisse d'une pyramide au sens classique du terme, mais plutôt d'une sorte de monument astronomique qui indique la présence d'une civilisation très évoluée) est édifiée, elle à la forme d'un cône tronqué de 20 mètres  de hauteur et de 100 mètres de diamètre. L'édifice est au-dessus formé de quatre sections reliée par une rampe et un escalier. La pyramide de possède aucune trace de mortier qui aurait fait office de ciment. Dans sa première phase le bâtiment était petit et ne présentait que deux sections, il y eu d'autres sections ajoutées plus tard.  Actuellement la pyramide de Cuicuilco n'a pas retrouvée sa forme originale, malgré une restauration, les archéologues ignorent sa forme exacte qui a disparu dans l'énorme éruption volcanique du Xitle.

 

Vue de l'appareillage des pierres

 

Sur un monticule se trouve un temple couvert avec un autel de forme carré. Il s'agit du premier complexe cérémoniel que nous trouverons  plus tard dans toutes les villes monumentales.

 

Vers  300 à 400 av J-C, après déjà des éruptions mineures du volcan, une grande catastrophe a totalement détruit la ville et annihilé toute forme de vie, du à l'éruption d'un volcan en apparence insignifiant le Xitle. La lave a non seulement recouverte la cité de Cuicuilco, mais également à dévastée toute une vaste région au sud et à l'ouest de la Vallée de Mexico. Cette zone est connue de nos jours sous le nom de « Pedregal de San Miguel » (la terre pierreuse).  C'est au total 158 km carrés que le volcan va ensevelir.

 

Vue d'artiste de l'éruption qui va sonner le glas de la magnifique cité

 

Tout comme dans la ville romaine de Pompéi, des êtres humains, des chiens, des animaux divers, ont été attrapé par surprise par l'écoulement volcanique et probablement sont morts par asphyxie bien avant l'arrivée de la lave.

 

Le site montre que les habitants ont cultivés le Maïs, cuisiné des poissons séchés, élevés les chiens, employaient des pointes de flèches en quartz et obsidienne pour la chasse. 

 

Reconstitution de la pyramide conique de Cuicuilco

 

La ville comporta à son apogée 20 000 âmes, et développa une céramique unique et originale à Cuicuilco. Les archéologues voient également un apport Olmèque à la cité. Le site a moins été étudié que ceux voisins de Teotihuacan et Tula par exemple, en raison de la difficulté à faire des fouilles en raison de la lave solidifiée omniprésente, et au fait que la moderne Cuicuilco est construite sur l'ancienne ville.

 

Vue partielle de la base de la pyramide de Cuicuilco

 

Les énigmes et les découvertes  :

 

Le site comporte de nombreuses énigmes, et a été le théâtre d'une bien étrange observation de la part d'un archéologue en Avril 1922, que nous relatons ici :

 

A 2h00 du matin l'équipe du Professeur Cummings de l'Université d'Azizona se repose d'une dure journée de transport des déchets volcaniques, dans la zone de Pedregal de San Miguel. L'équipe travaille de nuit pour éviter les affres du soleil. L'archéologue américain va noter dans son carnet : C'était une nuit très foncée, quand une rapide lumière, très intense se projetait depuis le ciel pour illuminer le monticule qui avait attiré notre attention par sa forme curieuse. Quelque chose se déplaçait entre les nuages comme jamais nous n'en avions vu… C'était un objet très brillant qui projetait sa lumière, pour ensuite se diriger lentement en volant au-dessus du « Pedregal » en direction de la colline de Zacapete et disparaître à une grande vitesse comme un météorite qui a laissé un sillage dans le firmament. Au jour suivant, la lumière mystérieuse loin d'effrayer les travailleurs, travaillent avec davantage d'ardeur la pierre volcanique, en pensant que c'était un signe qui nous guidait vers un trésor enterré fabuleux. »

 

Reconstitution par un artiste de l'observation de l'équipe du professeur Cummings. Cette représentation est fantaisiste, en réalité, le professeur décrira une lumière qui était visiblement dirigée par une intelligence et non une "soucoupe volante" comme ici.

 

Etrangement, c'est suite à cette observation que sera découverte , à l'emplacement « désigné par la mystérieuse lumière » la pyramide de Cuicuilco ! C'est l'un des rares cas où archéologie et phénomène OVNI sont intimement lié. Bien sur, l'observation du Professeur Cummings et de son équipe sont soigneusement cachée, afin d'éviter les questions sans réponse.

 

 

 

Le Professeur Cummings donnera la  description suivant de la pyramide qu'il découvre en Avril 1922 et là où s'était manifesté l'apparition lumineuse :

 

En excavant la dure pierre volcanique, dont la dureté est telle qu'elle arrache des étincelles aux outils de fer, peu à peu, est apparue une structure artificielle : un monticule pyramidal construit de roches soigneusement choisies par ses constructeurs, et revêtue avec une couverture d'argile très bien travaillée, afin de maintenir la forme circulaire complexe qui montrait une construction avec d'étonnants alignements géométriques… Il se présente comme une pyramide tronconique, de base circulaire de grandes dimensions, formée par quatre cônes tronqués superposés et unis au moyen d'escaliers et de pentes. Sa façade principale est orientée vers l'est, avec des temples et des galeries qui sont supportées par d'extraordinaires colonnes de pierre agglomérée.

 

La pyramide à sa base


Ce bâtiment a été construit avec des pierre non taillée de 30 kg et les espaces entre les pierres ont été comblés avec de la terre, et par conséquent, formait un noyau très compact. Dans chacune des quatre étapes de la construction, on a inclus un autel dans la partie supérieure centrale de la pyramide. Dans sa plate-forme supérieure, où il y avait un autel, on arrivait par une pente située à l'est, qui est étonnamment orientée vers l'équinoxe, pour constituer une horloge cosmique de grande précision, ce qui démontre le niveau scientifique des constructeurs. Cette pyramide continue sous la surface à plus de 25 mètres, avec une circonférence de 110 mètre de diamètre dans sa base. Le résultat montre une pyramide conique comme on n'en connaît aucune de semblable dans d'anciennes constructions.

Mais il y avait quelque chose de plus surprenant : tout démontrait que la mystérieuse pyramide a été recouverte par la lave du volcan Xitle. Cela amenait la conclusion suivante : la date de l'éruption donnerait la date finale du complexe pyramidal de Cuicuilco.

 

Fin de citation du carnet du Professeur Cummings.

 

Fragment de statue de grande dimension fortement érodée provenant du site de Cuicuilco

 

Immédiatement, l'archéologue américain a cherché des échantillons de charbon qui pourraient être analysés pour déterminer la date à laquelle le volcan a recouvert de cendres et de lave pour enterrer la cité avec sa pyramide énigmatique ; en outre, il a mesuré les couches superposées de lave pour déterminer la fréquence moyenne des éruptions successives. Les résultats ont perturbé le monde scientifique. Car cela montrait que la dernière éruption s'est produite voici 10.000 ans avant le Christ, sur une séquence de 28 milles ans plus ancienne que la pyramide de Gizeh et trois mille ans plus ancienne que la civilisation mésopotamienne, et précédent toutes les constructions faites par l'homme. Le Professeur Cummings a découvert neuf mètres de cendre et de sédimentation entre le fonds de la couche du « Pedregal » et le pavement environnant la pyramide, en estimant que la formation de ces couches prend au moins 28 000 ans, et on n'est même pas arrivé encore à la base de la pyramide, c'est-à-dire que la date pourrait être plus ancienne… Cette ville a t-elle donc 10 000 ans ? ce qui va à l'encontre de tout ce que nous savons actuellement des anciennes civilisations.

 

Urne tronconique provenant du site de Cuicuilco

 

 

Alors exemple unique et fou dans l'histoire de l'archéologie moderne, pour éviter de répondre à ces questions embarrassantes, qui montraient que les pyramides sont apparues en Amérique après l'Egypte, et jamais à une date antérieure à l'ère chrétienne, les savants choisissent de négliger ce site et d'en parler le moins possible. Et alors arrive la décision la plus incroyable qu'il soit, on donne l'ordre de dynamiter la structure pyramidale pour effacer cette histoire encombrante et qui ne cadre pas du tout avec l'histoire officielle, en argumentant officiellement qu'il fallait fragmenter la pierre volcanique dure qui couvre les fondations ! Toutefois il a fallu suspendre et arrêter les dynamitages, dans la mesure où en fait, c'était bien la lave qui sautait et non l'édifice, et donc pour éviter de faire apparaître encore plus cette pyramide, qu'il aurait alors fallu dynamiter directement, chose impensable aux yeux du public, on arrêta tout. 

 

Etranges figurines provenant du site de Cuicuilco

 

Les fouilles reprirent ensuite, et entre les déchets de lave, ont a découvert des sculptures, avec des airs asiatiques, des récipients, des céramiques, des ossuaires, des figure étranges qui semblent être revêtues de casques et de scaphandres, et un être énigmatique avec une barbe qu'on suppose être le dieu Quetzalcoalt. A été découvert également des bijoux, avec un scarabée en tout point semblable à celui que l'on trouve sur les bijoux égyptiens, ce dernier point à encore dérangé les certitudes des archéologues. Ces pièces archéologiques démontrent un niveau culturel très avancé, et n'entre pas dans les cadre traditionnels de l'archéologie précolombienne.

 

Autres figurines au style unique de Cuicuilco

 

Autre exemple de figurines de Cuicuilco

 

Encore une autre forme d'art de la culture de Cuicuilco

 

Dans les années 1970, la pyramide circulaire n'était presque plus visité de personne, et l'oubli voulu par les professionnels de l'archéologie était presque réussi. Le lieu n'apparaissait pas dans les guides touristiques du Mexique, malgré son intérêt évident, ni dans les cartes postales. Il n'y a presque pas de livres ni de travaux sur Cuicuilco. Quelques photos existent sur le Web et dans des livres spécialisés, mais jamais en haute résolution par exemple.

 

 Les trop rares objets provenant du site exposés

 

La céramique est parfaitement maîtrisée

Ce site fait peur aux autorités scientifiques, car ce qui se cache sous la lave pourrait changer radicalement la vision que nous avons de l'Amérique ancienne et de l'humanité.

 

magnifiques objets dont certains sont sur tripodes.

 

Suite  de la visite... maigre exposition au regard des 300 000 céramiques découvertes. Les pièces les plus exceptionnelles ne sont pas exposées.

 

De nos jours en 2007, le site est toujours « tabou » et paradoxalement est toujours quasi-absent des Musées et des guides. Et ce malgré une découverte extraordinaire récente de près de 300.000 pièces de céramiques uniques au monde, et qui sont pour la plupart maintenues au secret.

 

Les géologues ont confirmés que la lave qui recouvre le site de Cuicuilco est vieille de 10 000 ans et non de 600 ans avant notre ère comme le disent les archéologues. Il y a donc querelle entre géologues et archéologues, une situation que l'on connaît aussi en Egypte à propos de la grande pyramide et du sphinx, que les géologues disent bien plus anciens que ce que propose l'archéologie.

 

Bâtiments découverts sous la lave

 

Des excavations récentes ont permis de détecter 11 bâtiments nouveaux qui sont des structures architectoniques remaquables, et classés comme « Cuicuilco B », à l'endroit de la découverte des 300 000 pièces de céramiques.

 

Pour conclure, ce site est vraiment étrange, un médecin du roi espagnol Philippe II, a rapporté au souverain la découverte en ce lieu, de squelettes de grandes bêtes et d'hommes de 5 mètres de hauteur. Confirmant pour ce médecin espagnol la légende des indigènes qui disaient que les structures de Cuicuilco avait été construire par des géants.

 

Récipient original

 

 

Cuicuilco n'a pas livré tous ses secrets, et il est certain que dans un avenir plus ou moins proche, nous en serons plus. L'archéologue mormon le Dr. Paul Robert Cheesman à en 1972 écrit un livre très intéressant qui se nomme « les premiers américains et le livre de Mormon, un essai photographique de l'Amérique ancienne ». Ce livre devenu quasi introuvable de nos jours était remarquable par son érudition, son application scientifique, et la beauté de ses photographies. Et surtout, il se remarque par un fait : c'est l'un des rares livres consacrés aux civilisations méso-américaine qui parle du site et de la pyramide de Cuicuilco. C'est tout à l'honneur de cet homme. Sans lui, cet article n'aurait pas existé sur notre site de Kolob Order. Même le livre récent publié en France en 2007 « 1491 Nouvelles révélations sur les Amériques avant Christophe Colomb »  par Charles C. Mann aux Ed. Albin Michel, passe sous silence ce site étonnant. Ce livre est pourtant novateur, et très intéressant, mais, aucune trace de ce site pourtant important.

 

Autre exemple, Cuicuilco est timidement évoqué en quelques mot dans l'atlas historique de la Méso-Amérique de Norman Bancroft Hunt. C'est déjà mieux que rien… Mais aucune photo du site ou des structures découvertes en 1922.

 

Le dossier reste ouvert.

 

Personnages féminins provenant de Cuicuilco

 

Etrange statuette de Cuicuilco

 

Magnifique exemple de l'art de Cuicuilco

 

 

 

 

L'éruption du Xitle donne à la cité des airs d'une Pompéi du Nouveau Monde. Bientôt le volcan scellera le destin de la magnifique cité.

 

 

 

zone préservée de lave d'un diamètre de près de 1 km préservé sur le site, la superficie est entièrement recouverte de cette lave solidifiée, dont la datation suscite les polémiques les plus vives que l'ont ai jamais vu en archéologie.

 

ENGLISH VERSION

 

CUICUILCO: THE POMPEI OF THE NEW WORLD

 

Artifacts of Cuicuilco

 

 Archaeology and enigmas

We propose to you a study on an ignored city of Mexico: Cuicuilco, which can be named Pompéi of the New World. This astonishing city, by its architecture, had a lead over its time. Here are the history and the questions which it raises. Cuicuilco probably means in Nahuatl "place of the songs and the dance" or "place of the songs and the colors", which would betray a pertaining to worship function in the city. Archaeology and history:

Agriculture, the art of the pottery, the art of Tisserand, have creates the base of a level of culture raised in the preclassical era of Cuicuilco towards 1200 front. J.-C. This city is located at the south of the valley of Mexico City, and made party of the first monuments which were set up on the American continent. A polemic with geologists as us will see it further, even locates it very far in the past.

 

The oldest monument had an oval form and was entirely made of ground. Towards 1000/800 before our era, the alleged pyramid (it is not obvious that it acts of a pyramid in the classical sense of the term, but rather of a kind of monument astronomical which indicates the presence of a very advanced civilization) is built, it with the shape of truncated cone a 20 meters height and 100 meters diameter. The building above is made of four sections connected by a slope and a staircase. The pyramid of has any trace of mortar which would have acted as cement. In its first phase the building was small and presented only two sections, it y have other sections added later.

 

 Currently the pyramid of Cuicuilco did not find its original form, in spite of a restoration, the archaeologists are unaware of his exact form which disappeared in the enormous volcanic eruption from Xitle. On a monticule a temple covered with a square furnace bridge of form is. It acts of the first ceremonial complex which we will find later in all the monumental cities. Towards 300 to 400 front J-C, after already of the minor eruptions of the volcano, a great catastrophe A completely destroyed the city and destroyed any form of life, with the eruption of a seemingly unimportant volcano Xitle. The lava covered not only the city of Cuicuilco, but also with devastated all a vast area in the south and the west of the Valley of Mexico City.

 

This zone is known nowadays under the name of "Pedregal de San Miguel" (stony ground). It is on the whole 158 km square that the volcano will bury. Just like in the Roman city of Pompéi, of the human beings, the dogs, the various animals, were caught by surprised by the volcanic flow and probably died by asphyxiation well before the arrival of the lava. The site shows that the inhabitants cultivated Corn, cooked dried fish, raised the dogs, employed arrowheads out of quartz and obsidian for hunting.

 

 The city comprised with its apogee 20 000 hearts, and developed a single and original ceramics in Cuicuilco. The archaeologists also see a Olmèque contribution in the city. The site was less studied that those close to Teotihuacan and Tula for example, because of the difficulty of making excavations because of the omnipresent solidified lava, and with the fact that modern Cuicuilco is built on the old city.

 

Enigmas and discoveries:

 

The site comprises many enigmas, and was the theatre of a quite strange observation on behalf of an archaeologist in April 1922, which we report here:

 

With 2h00 of the morning the team of Professor Cummings of the University of Azizona rests of a hard day of transport of volcanic waste, in the zone of Pedregal de San Miguel. The team works of night to avoid the pangs of the sun. The American archaeologist will note in his notebook: It was one night very dark, when a rapid light, very intense was projected since the sky to illuminate the monticule which had drawn our attention by its curious form. Something moved between the clouds like never had not seen us... It was an object very brilliance which projected its light, for then moving slowly while flying above the "Pedregal" in direction of the hill of Zacapete and disappearing at a high speed like a meteorite which left a wake in the firmament. At the next day, the mysterious light far from frightening the workers, work with more heat the volcanic stone, by thinking that it was a sign which guided us towards a fabulous buried treasure " Curiously, it is following this observation that will be discovered, with the site "indicated by the mysterious light" the pyramid of Cuicuilco!

 

It is one of the rare cases where archaeology and phenomenon UFO are closely dependent. Well on, the observation of Professor Cummings and his team are carefully hidden, in order to avoid the questions without answer. Professor Cummings will give the description following of the pyramid which it discovers in April 1922 and where had appeared the luminous appearance: While excavating lasts it volcanic stone, whose hardness is such as it tears off sparks with the iron tools, little by little, appeared an artificial structure: a built pyramidal monticule of rocks carefully chosen by its manufacturers, and covered with a clay cover worked very well, in order to maintain the form circular complexes which showed a construction with astonishing geometrical alignments...

 

It is presented in the form of a pyramid truncated, basic circular large-sized, formed by four cones truncated superimposed and linked by means of staircases and of slopes. Its principal frontage is directed towards the east, with temples and galleries which are supported by extraordinary agglomerated stone columns. This building was built with not cut stones of 30 kg and spaces between the stones were filled with ground, and consequently, formed a very compact core. In each four stage of construction, one included a furnace bridge in the central higher part of the pyramid. In his higher platform, where there was a furnace bridge, one arrived by a slope located at the east, which is surprisingly directed towards the equinox, to constitute a cosmic clock of high degree of accuracy, which shows the scientific level of the manufacturers.

 

This continuous pyramid under surface with more than 25 meters, with a circumference of 110 meter diameter in its base. The result shows a conical pyramid as one knows of it none similar in old construction industries. But there was something moreover surprising: all showed that the mysterious pyramid was covered by the lava with the Xitle volcano. That brought the following conclusion: the date of the eruption would give the final date of the pyramidal complex of Cuicuilco. End of quotation of the notebook of Professor Cummings. Immediately, the American archaeologist sought coal samples which could be analyzed to determine the date on which the volcano covered with ashes and lava to bury the city with its enigmatic pyramid; moreover, it measured the superimposed layers of lava to determine the average frequency of the successive eruptions.

 

The results disturbed the scientific world. Because that showed that the last eruption occurred here 10.000 years before Christ, on a sequence of 28 miles years older than the pyramid of Gizeh and three thousand years older than civilization mésopotamienne, and precedent all the constructions made by the man. Professor Cummings discovered nine meters of ash and sedimentation between the funds of the layer of the "Pedregal" and the pavement surrounding the pyramid, by estimating that the formation of these layers takes at least 28 000 years, and one did not even arrive yet at the base of the pyramid, i.e. the date could be older... Is this city such thus 10 000 years old? what goes against all that we currently know of old civilizations. Then single and insane example in the history of modern archaeology, to avoid answering these embarrassing questions, which showed that the pyramids appeared in America after Egypt, and never a date former to the Christian era, the scientists choose to neglect this site and to speak about it the least possible.

 

And then arrives the most incredible decision that it is, one gives the order to dynamite the pyramidal structure to erase this cumbersome history and who does not tally at all with the official history, while arguing officially that it was necessary to split up the hard volcanic stone which covers the foundations! However it was necessary to suspend and to stop the dynamitings, insofar as in fact, it was well the lava which jumped and not the building, and thus to avoid revealing even more this pyramid, which would then have had to be dynamited directly, unthinkable thing with the eyes of the public, one stopped all. The excavations began again then, and between waste of lava, have discovered sculptures, with Asian airs, containers, ceramics, ossuaries, figure strange which seem to be covered helmets and diving-suits, and an enigmatic being with a beard which one supposes being the Quetzalcoalt god. At summer also discovered of the jewels, with a beetle in any point similar to that which one finds on the Egyptian jewels, this last point with still disturbed the certainty of the archaeologists. These archaeological parts show a very advanced cultural level, and does not enter within the framework traditional of archaeology précolombienne. In the years 1970, the circular pyramid was visited almost any more of nobody, and the lapse of memory wanted by the professionals of archaeology almost was successful. The place did not appear in the tourist guides of Mexico, in spite of its obvious interest, nor in the postcards.

 

There are almost no books nor of work on Cuicuilco. Some photographs exist on the Web and in specialized books, but never in high resolution for example. This site makes fear with the scientific authorities, bus what hides under the lava could change the vision radically that we have of old America and humanity. Nowadays in 2007, the site is always "taboo" and paradoxically is always quasi-absent Museums and guides. And this in spite of a recent extraordinary discovery of almost 300.000 single ceramics parts in the world, and which for the majority are maintained with the secrecy. The geologists confirmed that the lava which covers the site with Cuicuilco is old 10 000 years and not 600 years before our era as the archaeologists say it. There is thus quarrel between geologists and archaeologists, a situation that one also knows in Egypt in connection with the large pyramid and of the sphinx, which the geologists say much older than than proposes archaeology. Recent excavations made it possible to detect 11 new buildings which are structures architectonic remaquables, and classified like "Cuicuilco B", at the place of discovered of the 300 000 ceramics parts. To conclude, this site is really strange, a doctor of the Spanish king Philippe II, brought back to the sovereign the discovery in this place, of skeletons of large animals and some 5 meters height men. Confirming for this Spanish doctor the legend of the natives who said that the structures of Cuicuilco had been to build by giants. Cuicuilco did not deliver all its secrecies, and it is certain that in the more or less near future, we will be more.

 

The Mormon archaeologist Dr. Paul Robert Cheesman with in 1972 writing a very interesting book which names "first American and delivers of Mormon, a photographic test of old America". This book become quasi untraceable nowadays was remarkable by its scholarship, its scientific application, and the beauty of its photographs. And especially, it is noticed by a fact: it is one of the rare books devoted to civilizations méso-American which speaks about the site and the pyramid of Cuicuilco. It is all with the honor of this man. Without him, this article would not have existed on our site of Kolob Order. Even the recent book published in France in 2007 "1491 New revelations on Americas before Christophe Colomb" by Charles C Mann with the ED Albin Michel, overlooks this astonishing site. This book is however an innovator, and very interesting, but, no trace of this site however important. Another example, Cuicuilco is timidly evoked in some word in the historic atlas of the Mesoamerica de Norman Bancroft Hunt. It is already better than anything... But no photograph of the site or the structures discovered in 1922.

 

The file remains open.

 

 

 

 

 

 

 

 



27/06/2007
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 237 autres membres