Hoka Hey ! le cri de guerre des Lakotas

LE CRI DE GUERRE : HOKA HEY !

 

 

Qui dans son enfance, ou dans des films mettant en scène le Far West, n’a pas entendu le célèbre « Hoka  Hey ». Ce cri est commun aux tribus des Indiens Lakotas, en voici son histoire.

 

Little Raven qui, en 1862, conduisit les Sioux au massacre des 644 colons du Minnesota ne profita pas longtemps de sa victoire : les troupes que l’on avait retirées de la frontière pour la Guerre de Sécession rentrèrent plutôt qu’il ne le prévoyait.


Quarante de ses chefs furent faits prisonniers et pendus ; quant à lui, il fût tué par hasard, alors qu’il cherchait à se réfugier dans les bois. La révolte de Little Raven ne fut que le premier acte d’un drame qui dura des dizaines d’années dans la Prairie.

 

Depuis longtemps, il est vrai, les chercheurs de revenus de Californie sans avoir réussi et les pionniers qui se dirigeaient vers l’Ouest enserraient les Indiens de la Prairie, environ 25 000 chasseurs nomades, dans une étreinte sans douceur. Les Indiens célébrèrent leur rites de guerre, enfourchèrent leurs petits poneys, héritage du conquistador espagnol Coronado et, au cri de « Hoka Hey ! », se préparèent à mourir pour défendre leurs territoires de chasse qu’ils considéraient comme sacrés.

 

Le gouvernement, désirant favoriser la colonisation pacifique de l’Ouest, avait signé des dizaines de traités avec les Indiens, mais ils avaient tous été violés par les colons avides de terres et par les Indiens privés de leur gibier.

 

Hoka Hey peut se traduire en anglais par « Hold Fast ! There is always more ! » Certains auteurs ont traduits “Hey” par “c’est un bon  jour  pour mourir”. Ce cri est comme l’appel de forces surnaturelles, destinée à rendre le guerrier vaillant, sans peur, face à un ennemi en surnombre et bien souvent, plus armé que lui.

 

Cela correspond également, dans l’art de la guerre, au cri que poussaient les guerriers mythiques d’Achille rapporté dans l’Illiade d’Homère, les célèbres myrmidons. Les Lakotas ont fait souvent retentir le Hoka Hey, face à des armées modernes, et ont forcé l’admiration du monde entier par leurs exploits de bravoure.

 

Hoka Hey est maintenant, hélas du folklore, mais en son temps, il fut un cri redouté dans la Prairie…

 

 

 

 

 

 

 



09/08/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 237 autres membres