L'orgine de la synagogue - Commission archéologie du Livre de Mormon

L'ORIGINE DE LA SYNAGOGUE

 

Le Livre de Mormon parle en maints endroits de lieu de réunion appelés synagogues, et cela a posé problème à la critique. En effet, les synagogues seraient des établissements récents, édifiés en remplacement du Temple détruit par les romains en 70 ap. J.-C.  Un bon exemple tiré du Livre de Mormon est le suivant :

 

 

 

13  Et Alma et Amulek allèrent prêcher le repentir au peuple dans ses temples et dans ses sanctuaires et aussi dans ses synagogues, qui étaient construites à la manière des Juifs.

 

Alma 16:13

 

En fait comme nous allons le voir, ce n'est pas du tout un anachronisme et il existait bien des synagogues dès l'époque du premier temple de Jérusalem. En effet, la tradition juive indique que l'on fait remonter l'institution de la synagogue à l'époque du Roi Salomon, lieux de culte pour ceux qui ne pouvaient se rendre au Temple. Et il semble bien que le Temple lui-même ait eu des dépendances où le peuple de Dieu pouvait prier. Mais on ne trouve pas la prescription de la construction des synagogues dans les Ecritures anciennes.

 

C'est surtout après la destruction du Second Temple par Nabuchodonosor que l'institution synagogale pris son essor. En Babylonie des synagogues se créèrent. L'étymologie de synagogue vient du Grec qui signifie «assemblée », l'hébreu lui emploi le mot de « Beith ha Knessia » littéralement « maison de l'Assemblée » qui donnera par extension en latin « Ecclésia » église qui signifie la même chose « Assemblée ». Avec le temps, la synagogue prendre également le nom latin de « schola ».

 

L'origine exacte de l'institution synagogale est controversée, mais par l'archéologie nous savons de manière positive par des papyrus égyptiens qu'il existait au IIIe siècle avant notre ère des synagogues. Soit bien avant la fin de la Nation Juive en tant que telle dans l'Antiquité.

 

 

Les Evangiles mentionnent les synagogues dans les villages de Galilée, et les Actes des Apôtres dénombrent de nombreuses synagogues à Jérusalem. L’historien Flavius Josèphe explique dans son œuvre Les Antiquités Judaïques que l’institution de la synagogue aurait été antérieure de plusieurs décennies à son époque. Nous savons pour ce qui est des synagogues de l’époque du 1er siècle, que déjà leurs fonctions étaient la lecture et l’interprétation, par toute la communauté juive, des rouleaux de la Torah, c’est-à-dire le Pentateuque.  Cette « vénération » pour un livre distingua longtemps la religion juive de toutes les autres religions de l’Antiquité et marqua ici également son fascinant particularisme religieux.

 

L’assemblée y avait également un rôle politique, juridique, et culturel.  Il y avait même de véritables hôtelleries pour les visiteurs !  A l’époque, il y avait des synagogues dans tout l’Empire Romain et au-delà, en Perse sassanide également, lieu de rassemblent pour les fidèles du Dieu Vivant d’Israël. Il faut savoir aussi que jusqu’au moins le IVe siècle, les Juifs et les Judéo-Chrétiens, et les « pagano-chrétiens » priaient également ensembles sans aucun problème.

 

Concernant le Livre de Mormon qui relata des communautés d’origine Juive, provenant du Royaume de Yehuda au bord de la destruction sous les coups de buttoir de l’armée babylonienne, il n’est pas ridicule de penser, que loin du temple de Jérusalem, et en raison de son importante fonction sociale, la synagogue dans sa structure, fut recrée sur la terre de Promission. C’était le meilleur moyen de garder intacte des traditions et une culture qui venait de si loin, et dont les gens savaient qu’ils ne reviendraient pas en arrière, sur les pas de leur ancien royaume.

 

Le livre de Mormon en 2 Néphi 26,26 nous donne un précieux renseignement :

 

26  Voici, a-t-il commandé à qui que ce soit de sortir des synagogues, ou des maisons de culte? Voici, je vous dis que non.

 

Il y a la mention de « maisons de culte » en plus de la notion de synagogue, il s’agit probablement de lieu de rassemblement uniquement consacré au culte, en remplacement du Temple. Bien que Néphi ait construit un temple en Amérique, mais nous sommes ici en face du même problème que dans l’ancien Israël, le Temple n’élude pas la possibilité d’autres lieux de culte. Nous avons l’exemple du Temple d’éléphantine en Egypte qui était en service, malgré l’existence du second Temple…

 

Sur le plan de l’archéologie rien n’a été retrouvé en Amérique ancienne qui puisse se rapprocher d’une synagogue telle que nous les connaissons dans le Vieux Monde. Mais en revanche, il ne faut pas perdre de vue que l’archéologie du Nouveau Monde n’en est qu’a ses débuts et que des milliers de sites restent encore inexplorés et que chaque jour, la science trouve des éléments qui remettent en question beaucoup de choses que nous croyons savoir sur les peuples de l’Amérique précolombienne.

 

Le livre de  Mormon nous donne encore quelques indications sur ces édifices du Nouveau Monde :

 

Alama 31 :12 - 15

 

12  Or, lorsqu'ils furent entrés dans le pays, voici, à leur grand étonnement, ils découvrirent que les Zoramites avaient construit des synagogues, et qu'ils se rassemblaient un jour de la semaine, qu'ils appelaient le jour du Seigneur; et ils pratiquaient leur culte d'une manière qu'Alma et ses frères n'avaient jamais vue;

13  car ils avaient élevé un lieu au centre de leur synagogue, un lieu pour se tenir debout, qui dominait de beaucoup la tête; et son sommet ne pouvait recevoir qu'une seule personne.

14  C'est pourquoi, quiconque désirait pratiquer son culte devait aller se tenir sur son sommet, et étendre les mains vers le ciel, et crier d'une voix forte, disant:

15  Saint, saint Dieu: nous croyons que tu es Dieu, et nous croyons que tu es saint, et que tu étais un esprit, et que tu es un esprit, et que tu seras un esprit à jamais.

 

 

 

 

 

 

 

Article en construction

 

 

 

 

 

 

 

 

 



11/01/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres