Un enseignement initiatique traditionnel dans le Livre de Mormon

 

UN ENSEIGNEMENT INITIATIQUE TRADTIONNEL

DANS LE LIVRE DE MORMON

 

Par


Adama

 

 

 

 

Le Livre d'Alma chapitre 11, versets 21 à 46 contient un enseignement sous la forme traditionnelle, que l'on rencontre dans les sociétés initiatiques. Par un jeu de question et de réponses, Zeezrom questionne Amulek, de manière structurée. Nous sommes en face d'un véritable texte construit comme un récit « à mystères » qui seront dévoilés progressivement.

 

Avant d'analyser ce texte, nous vous l'exposons ici, en deux couleurs, le rouge pour la question, et le bleu pour les réponses :

 

Alma 11 :21/46

 

1 Et ce Zeezrom commença à interroger Amulek, disant:

 

Veux-tu me répondre à quelques questions que je vais te poser? Or, Zeezrom était un homme qui était expert dans les stratagèmes du diable, afin de détruire ce qui était bon; c'est pourquoi, il dit à Amulek: Veux-tu répondre aux questions que je vais te poser?

22  Et Amulek lui dit: Oui, si c'est selon l'Esprit du Seigneur qui est en moi; car je ne dirai rien qui soit contraire à l'Esprit du Seigneur.

Et Zeezrom lui dit: Voici, j'ai ici six ontis d'argent, et je te les donnerai tous si tu nies l'existence d'un Être suprême.

23  Alors Amulek dit: Ô enfant de l'enfer, pourquoi me tentes-tu? Sais-tu que le juste ne cède pas à de telles tentations?

24  Crois-tu qu'il n'y a pas de Dieu? Je te le dis, non, tu sais qu'il y a un Dieu, mais tu aimes le lucre plus que lui.

25  Et maintenant, tu m'as menti devant Dieu. Tu m'as dit: Voici, ces six ontis, qui ont une grande valeur, je te les donnerai, alors que l'intention de ton cœur était de me les refuser; et ton seul désir était que je nie le Dieu vrai et vivant, pour avoir une raison de me faire périr. Et maintenant, voici, pour ce grand mal tu auras ta récompense.

26  Et Zeezrom lui dit: Tu dis qu'il y a un Dieu vrai et vivant?

27  Et Amulek dit: Oui, il y a un Dieu vrai et vivant.

28  Alors Zeezrom dit: Y a-t-il plus qu'un seul Dieu?

29  Et il répondit: Non.

30  Alors Zeezrom lui dit encore: Comment sais-tu ces choses?

31  Et il dit: Un ange me les a révélées.

32  Et Zeezrom dit encore: Qui est celui qui va venir? Est-ce le Fils de Dieu?

33  Et il lui dit: Oui.

34  Et Zeezrom dit encore: Sauvera-t-il son peuple dans ses péchés? Et Amulek répondit et lui dit: Je te dis que non, car il lui est impossible de nier sa parole.

35  Alors Zeezrom dit au peuple: Veillez à vous souvenir de ces choses; car il a dit qu'il n'y a qu'un seul Dieu; pourtant il dit que le Fils de Dieu viendra, mais qu'il ne sauvera pas son peuple, comme s'il avait l'autorité de commander à Dieu.

36  Alors Amulek lui dit encore: Voici, tu as menti, car tu dis que j'ai parlé comme si j'avais l'autorité de commander à Dieu, parce que j'ai dit qu'il ne sauvera pas son peuple dans ses péchés.

37  Et je te dis encore qu'il ne peut le sauver dans ses péchés; car je ne peux nier sa parole, et il a dit que rien d'impur ne peut hériter le royaume des cieux; comment pouvez-vous donc être sauvés, si vous n'héritez pas le royaume des cieux? C'est pourquoi, vous ne pouvez être sauvés dans vos péchés.

38  Alors Zeezrom lui dit encore: Le Fils de Dieu est-il le Père éternel même?

39  Et Amulek lui dit: Oui, il est le Père éternel même du ciel et de la terre, et de tout ce qui s'y trouve; il est le commencement et la fin, le premier et le dernier;

40  et il viendra au monde pour racheter son peuple; et il prendra sur lui les transgressions de ceux qui croient en son nom; et ce sont ceux-là qui auront la vie éternelle, et le salut ne vient à personne d'autre.

41  C'est pourquoi les méchants restent comme si aucune rédemption n'avait été faite, si ce n'est que les liens de la mort seront détachés; car voici, le jour vient où tous ressusciteront des morts, et se tiendront devant Dieu, et seront jugés selon leurs œuvres.

42  Or, il y a une mort qui est appelée mort temporelle; et la mort du Christ détachera les liens de cette mort temporelle, de sorte que tous ressusciteront de cette mort temporelle.

43  L'esprit et le corps seront de nouveau réunis sous leur forme parfaite; membres et jointures seront rendus à leur forme propre, comme nous sommes maintenant, en ce moment; et nous serons amenés à nous tenir devant Dieu, connaissant comme nous connaissons maintenant, et ayant le souvenir vif de toute notre culpabilité.

44  Or, ce rétablissement se fera pour tous, jeunes et vieux, esclaves et libres, hommes et femmes, méchants et justes; et pas même un seul cheveu de leur tête qui sera perdu; mais chaque chose sera rendue à sa forme parfaite, comme elle est maintenant, ou dans le corps, et ils seront amenés et traduits devant la barre du Christ, le Fils, et de Dieu le Père, et de l'Esprit-Saint, qui sont un seul Dieu éternel, pour être jugés selon leurs œuvres, qu'elles soient bonnes ou qu'elles soient mauvaises.

45  Or, voici, je vous ai parlé de la mort du corps mortel, et aussi de la résurrection du corps mortel. Je vous dis que ce corps mortel est ressuscité à un corps immortel, c'est-à-dire de la mort, à savoir, de la première mort, à la vie, de sorte qu'ils ne peuvent plus mourir; leur esprit s'unissant à leur corps, pour ne jamais être séparés; le tout devenant ainsi spirituel et immortel, de sorte qu'ils ne peuvent plus voir la corruption.

46  Alors, quand Amulek eut fini ces paroles, le peuple recommença à être étonné, et Zeezrom commença aussi à trembler. Et ainsi finirent les paroles d'Amulek, ou: c'est là tout ce que j'ai écrit.

 

 

Analyse :

 

Il y a 11 questions de la part de Zeezrom et 9 réponses de la part d'Amulek. Il s'agit d'un dialogue par question/réponse visant à faire surgir des vérités théologiques. Zeezrom par son questionnement fait surgir de la bouche d'Amulek l'enseignement que le peuple attend.

 

Ce rôle d'enseignement est celui d'Amulek, car il est missionnaire, et compagnon d'Alma. Le processus d'enseignement pour Amulek commença par un ange (Cf. Mos 27:8–24; Al 36:6–27) dans les versets 30 et 31, Amulek répond à Zeezrom qu'il a connu ces choses par une voie surnaturelle, directement de la part d'une créature céleste.

 

Zeezrom est un personnage intéressant, est docteur de la Loi dans la ville d'Ammonihah, il s'agit d'un homme instruit et docte. Il veut mettre à l'épreuve Amulek dans ce dialogue, mais c'est lui qui va être mis à l'épreuve, la conclusion est qu'il « commença aussi à trembler », sentiment mystique présent chez certaines personnes qui se « convertiront » à une religion suite à un choc spirituel. Et ce choc spirituel, Zeezrom le prend de plein fouet.

 

Les versets 39 à 45 sont décisifs, Amulek expose très bien l'enseignement qui l'a reçu lui même de l'ange.

 

Si nous décomposons cela, il s'agit d'une véritable transmission orale :

 

A)    Ange à Enseignement à Amulek dans une théophanie

B)     Amulek à enseigne Zeezrom avec conviction

C)    Zeezrom à sceptique puis est frappé par la force du message, du contenu oral, il reçoi la transmission.

 

Il faut montrer également ce passage ou l'ange parle à Amulek, Amulek est une sorte de Saül de Tarse du Nouveau Monde, tout comme Paul/Saül, il persécute l'Eglise du Christ, et Paul aura sa vision du Christ sur le chemin de Damas, pour Amulek, c'est similaire, il s'agira d'un Ange du Seigneur je cite l'un passage :

 

 

Alma 36:6 - 30

 

6  car j'allais partout avec les fils de Mosiah, cherchant à détruire l'Église de Dieu; mais voici, Dieu envoya son saint ange nous arrêter en chemin.

7  Et voici, il nous parla, comme si c'était la voix du tonnerre, et la terre entière trembla sous nos pieds; et nous tombâmes tous par terre, car la crainte du Seigneur s'était abattue sur nous.

8  Mais voici, la voix me dit: Lève-toi. Et je me levai, et me tins debout, et vis l'ange.

9  Et il me dit: Si tu ne veux pas toi-même être détruit, ne cherche plus à détruire l'Église de Dieu.

10  Et il arriva que je tombai par terre; et ce fut pendant trois jours et trois nuits que je ne pus ouvrir la bouche, ni n'eus l'usage de mes membres.

11  Et l'ange me dit encore des choses qui furent entendues par mes frères, mais je ne les entendis pas; car lorsque j'entendis les mots: si tu ne veux pas être détruit toi-même, ne cherche plus à détruire l'Église de Dieu, je fus frappé d'une crainte et d'un étonnement si grands, de peur d'être peut-être détruit, que je tombai par terre et que je n'entendis plus rien.

12  Mais j'étais torturé d'un tourment éternel, car mon âme était déchirée au plus haut degré et torturée par tous mes péchés.

13  Oui, je me souvenais de tous mes péchés et de toutes mes iniquités, et à cause de cela, j'étais tourmenté par les souffrances de l'enfer; oui, je voyais que je m'étais rebellé contre mon Dieu et que je n'avais pas gardé ses saints commandements.

14  Oui, et j'avais assassiné beaucoup de ses enfants, ou plutôt les avais entraînés à la destruction; oui, en bref, si grandes avaient été mes iniquités, que la pensée même de retourner en la présence de mon Dieu torturait mon âme d'une horreur inexprimable.

15  Oh, pensais-je, si je pouvais être banni et être anéanti corps et âme, afin de ne pas être amené à me tenir en la présence de mon Dieu pour être jugé de mes actions!

16  Et alors, pendant trois jours et pendant trois nuits, je fus torturé par les souffrances d'une âme damnée.

17  Et il arriva que comme j'étais ainsi torturé par le tourment, tandis que j'étais déchiré par le souvenir de mes nombreux péchés, voici, je me souvins aussi d'avoir entendu mon père prophétiser au peuple concernant la venue d'un certain Jésus-Christ, un Fils de Dieu, pour expier les péchés du monde.

18  Alors, quand mon esprit s'empara de cette pensée, je m'écriai au-dedans de mon cœur: Ô Jésus, Fils de Dieu, sois miséricordieux envers moi qui suis dans le fiel de l'amertume et suis enserré par les chaînes éternelles de la mort.

19  Et alors, voici, lorsque je pensai cela, je ne pus plus me souvenir de mes souffrances; oui, je n'étais plus déchiré par le souvenir de mes péchés.

20  Et oh quelle joie, et quelle lumière merveilleuse je vis! Oui, mon âme était remplie d'une joie aussi extrême que l'avait été ma souffrance.

21  Oui, je te le dis, mon fils, qu'il ne pouvait rien y avoir d'aussi raffiné ni d'aussi cruel que mes souffrances. Oui, et je te le dis encore, mon fils, que d'autre part, il ne peut rien y avoir d'aussi raffiné ni d'aussi doux que ma joie.

22  Oui, je pensai voir, tout comme notre père Léhi, Dieu assis sur son trône, entouré d'un concours innombrable d'anges, qui paraissaient chanter et louer leur Dieu; oui, et mon âme aspirait à être là-bas.

23  Mais voici, mes membres reçurent de nouveau leur force, et je me tins debout, et manifestai au peuple que j'étais né de Dieu.

24  Oui, et à partir de ce moment-là jusqu'à maintenant, j'ai travaillé sans cesse, afin d'amener des âmes au repentir, afin de les amener à goûter à la joie extrême à laquelle j'ai goûté, afin qu'elles naissent aussi de Dieu et soient remplies du Saint-Esprit.

25  Oui, et maintenant, voici, ô mon fils, le Seigneur me donne une joie extrêmement grande à cause du fruit de mes labeurs;

26  car à cause de la parole qu'il m'a donnée, voici, beaucoup sont nés de Dieu, et ont goûté comme j'ai goûté, et ont vu de leurs propres yeux, comme j'ai vu; c'est pourquoi ils connaissent les choses dont je viens de parler, comme je les connais; et la connaissance que j'ai est de Dieu.

27  Et j'ai été soutenu dans des épreuves et des difficultés de toute espèce, oui, et dans toutes sortes d'afflictions; oui, Dieu m'a délivré de prison, et des liens, et de la mort; oui, et je place ma confiance en lui, et il me délivrera encore.

28  Et je sais qu'il me ressuscitera au dernier jour, pour demeurer avec lui en gloire; oui, et je le louerai à jamais, car il a fait sortir nos pères d'Égypte et il a englouti les Égyptiens dans la mer Rouge; et il les a conduits par son pouvoir dans la terre promise; oui, et il les a délivrés de temps en temps de la servitude et de la captivité.

29  Oui, et il a aussi emmené nos pères du pays de Jérusalem; et il les a aussi délivrés de temps en temps, par son pouvoir éternel, de la servitude et de la captivité, jusqu'à ce jour; et j'ai toujours gardé le souvenir de leur captivité; oui, et tu devrais aussi, comme moi, garder le souvenir de leur captivité.

30  Mais voici, mon fils, ce n'est pas tout; car tu devrais savoir, comme je le sais, que si tu gardes les commandements de Dieu, tu prospéreras dans le pays; et tu devrais savoir aussi que si tu ne gardes pas les commandements de Dieu, tu seras retranché de sa présence. Or, cela est selon sa parole.

 

ARTICLE EN CONSTRUCTION

 

 

 

 

 

 

 

 



04/04/2007
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 239 autres membres